Test : Bergger Pancro 400

Est-ce que l’on peut être amoureuse de plusieurs pellicules en même temps ? Non parce que la Tri-X reste dans mon cœur, mais je viens de faire la connaissance de la Bergger Pancro 400 et je sens qu’il se passe un truc.

Cela fait longtemps longtemps qu’elle me faisait de l’œil celle là et Nation Photo nous a proposé de la découvrir. Aucun suspense, j’ai eu un coup de cœur. Mais je vais essayer de rester objective.

Est-il vraiment besoin de vous parler de la prise en main ? C’est une cartouche 135 tout ce qu’il y a de plus classique avec son code DX. Donc on charge et on shoote. J’ai exposé le film à 400 ISO dans mon Minolta XD-7 chéri.

Bergger Pancro 400 en D-76 (Scan brut)

Au niveau du développement, j’ai choisi de le faire moi même en D-76 et en suivant les recommandations de la marque. J’ai notamment bien fait attention au prémouillage du film comme indiqué. En sortie de cuve, j’ai eu les prémisses d’un coup de foudre : le film n’a pas roulé (merci la couche anti-tuilage),  la densité me semblait correcte avec une super définition. Mais c’est au scan que tout s’est révélé !

Bergger Pancro 400 en D-76 (Scan brut)

Ce fut un véritable bonheur de scanner cette pellicule. La gamme de gris est très étendue et on a des détails aussi bien dans les hautes lumières que dans les basses. Ceci est dû à la particularité de la Bergger Pancro 400 qui réside dans sa composition en deux couches d’émulsions panchromatiques de taille de grains différents. Un petit schéma du film se trouve ici. Je ne l’ai pas encore passé sous agrandisseur mais je suis extrêmement confiante.

Bergger Pancro 400 en D-76 (Scan brut)

Les images ont un grain présent mais pas trop prononcé, certainement dû au couple D-76/Bergger Pancro 400. En effet, il me semble moins présent sur les images que j’ai pu voir du film révélé avec les produits Bergger.

Bergger Pancro 400 en D-76 (Scan brut)

Une autre grosse surprise fut sa polyvalence. En effet, sur le même film, j’ai des images en plein soleil, en contre-jour ou sous-exposé à l’intérieur et à chaque fois, j’ai été conquise par la finesse et les détails du résultat !

Bergger Pancro 400 en D-76 (Scan brut)

Vous l’aurez compris, courez vite tester ce film (si ce n’est déjà fait) !

Bergger Pancro 400 en D-76 (Scan brut)

Anaïs Carvalho

Parce que l'argentique est tellement plus sensuel...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *