Livre : « L’anglaise d’Azur » de Gabrielle de Lassus Saint-Geniès

Aujourd’hui, je ne vous présente pas un livre de techniques ou de conseils, mais un roman qui retrace la vie d’une des premières femmes photographes Anna Atkins : « L’anglaise d’Azur » de Gabrielle de Lassus Saint-Geniès, aux éditions Erick Bonnier.

« L’anglaise d’Azur » de Gabrielle de Lassus Saint-Geniès

Le doux nom d’Anna Atkins doit certainement vous dire quelque chose. Il s’agit pour beaucoup de la première femme de l’histoire de la photographie qui s’est illustrée par la création d’herbier en cyanotype. C’est donc une figure majeure de l’histoire de la photographie. Et pourtant, peu de choses sont connues concernant sa vie. Partant de ce constat, Gabrielle de Lassus Saint-Geniès a voulu retracer la vie de cette grande dame.

Le manque de matériel historique a orienté l’auteure vers la rédaction d’un roman et non d’une biographie. Car oui, sans preuve, il est difficile de retracer avec exactitude toute la vie d’une personne.

Ainsi, ce livre nous plonge dans le souvenirs d’Anna Atkins, de sa naissance à sa mort. Par l’utilisation de la première personne, nous observons l’ensemble des scènes des yeux bleus de la grande dame depuis ses souvenirs d’enfance à la confection des herbiers légendaires en passant par sa relation privilégiée avec son père ou encore son mariage.

Portrait d’Anna Atkins en 1861 (auteur inconnu)

C’est un ouvrage extrêmement fouillé avec énormément de repères historiques. Et c’est cette mise en contexte que j’ai trouvé très intéressante. On imagine très bien les avancées scientifiques et le bouillon de culture dans lequel Anna Atkins a évolué.

Pour l’écriture, Gabrielle de Lassus Saint-Geniès s’est plongée dans la lecture de la biographie du père d’Anna Atkins, écrit par cette dernière. Cela a permis à l’auteure de mieux retranscrire le chemin de penser d’Anna Atkins dans ce roman biographique.

C’est un roman que je recommande pour toute personne qui s’intéresse à l’histoire de la photographie et des procédés alternatifs.

Extrait de British Algae: Cyanotype Impressions par Anna Atkins

« L’anglaise d’Azur » de Gabrielle de Lassus Saint-Geniès
Editions Erick Bonnier
Format 145×190
304 pages
20 euros

Anaïs

Parce que l'argentique est tellement plus sensuel...

One thought on “Livre : « L’anglaise d’Azur » de Gabrielle de Lassus Saint-Geniès

  • 30 mars 2019 at 17 h 26 min
    Permalink

    Merci du tuyau… Ce livre m’a l’air très intéressant !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *