Test : Pellicule Kolor de Revelog

Certaines pellicules donnent des résultats très aléatoires. C’est par exemple le cas de la Kolor de Revelog que je vous présente aujourd’hui.

Pellicule Kolor de Revelog

La marque de pellicule Revelog est spécialisée dans les pellicules à rendu aléatoire, comprenez par là, que ces films présentent des aberrations que vous ne contrôlez pas. Certaines présenteront des motifs (spots, lignes, bulles, etc.) et d’autres des modifications chromatiques (dominance ou résultats totalement aléatoires). Les Ateliers de Marinette m’ont proposé de tester une pellicule Revelog et j’ai jeté mon dévolu sur la Kolor.

Pellicule Kolor de Revelog

La pellicule Kolor est donnée pour présenter des aberrations chromatiques. Elle arrive sous forme d’une cartouche recyclée avec un petit autocollant présentant le traitement « Kolor ». Je soupçonne la marque de prendre des pellicules couleurs « basiques » type Kodak Gold et que les traiter en mode « soupe », leurs conférant ainsi des modifications chromatiques de façon aléatoire.

Pellicule Kolor de Revelog

Pour le test de cette pellicule, j’ai utilisé un Canon EOS5. Aucune difficulté pour la mise en appareil, la cartouche présentant un code DX correspondant à sa sensibilité, 400 ISO. Pour le développement, je suis passée par Nation Photo.

Pellicule Kolor de Revelog

Lors de sa réception, j’ai pu constater les modifications chromatiques clairement visibles sur le film : de longues vagues de couleurs changeantes. Le scan a été plutôt tendu. En effet, ne sachant pas vraiment où étaient les blancs (à cause des aberrations), il m’a été difficile de calibrer correctement les tonalités. Comment être sûre d’être dans les verts et pas dans les bleus ?

Pellicule Kolor de Revelog

Au final, je suis plutôt contente du résultat. Les aberrations sont bien présentes et pourtant on garde des couleurs plutôt douces.

Pellicule Kolor de Revelog

Les images que j’ai obtenues sont plutôt dans les teintes vertes/bleues et je n’ai pas eu de clichés tirant sur le rouge/jaune. Mais cela est certainement dû au hasard.

Pellicule Kolor de Revelog

En conclusion, je pense que c’est une pellicule qui s’inscrit totalement dans une démarche de lomographe où l’aléatoire à une place très importante.

Anaïs Carvalho

Parce que l'argentique est tellement plus sensuel...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *