Test: Lacam d’Eric Fréchou

La foire de Bièvres, en plus d’être un énorme marché de l’occasion, est un haut lieu de rencontre des passionnés de photographie argentique. Et parmi eux, certains présentent ce petit grain de folie (qui nous caractérise) et se lancent dans des projets un peu dingue. C’est le cas d’Eric Fréchou et sa Lacam.

La Lacam est un appareil tout-en-un : une caméra en 35 mm, un projecteur et même un scanner (si vous le compléter de votre smartphone). Très légère et présentant de nombreux accessoires, c’est fou le nombre de chose que l’on peut faire avec.

Lacam par Eric Fréchou

Sa raison de vivre est d’être une camera. Cependant, les films super 8 et autres n’étant pas les plus courants, Eric a eu la bonne idée de se baser sur les films 35 mm beaucoup plus abordables. Ainsi, à l’aide de votre film diapo préféré (noir et blanc ou couleur suivant vos envies), vous pourrez immortaliser une scène de votre vie. Le format 35 mm facilite également le développement : pas besoin de spires spéciales si vous le faites maison. La prise en main de la caméra est simple. En effet, vous pouvez l’utiliser telle quelle, ou vous aidez de la poignée. Petit bémol, la visée est plus ardue mais c’est surtout une question d’habitude, je pense.

Classe non ?

Là où les choses se compliquent c’est lorsque vous souhaitez passer du mode caméra à projecteur. Il a plein de petits accessoires à mettre en place. Ayant tester le modèle 2, le manuel d’explication est un peu succinct et il m’a fallu appelé Eric pour de l’aide. Mais je suis certaine que ceci sera amélioré dans les futures versions.

En mode projecteur, une fois l’ensemble des accessoires mis correctement à leur place (ce qui vous prendra le plus de temps), l’utilisation est là encore très simple. Vous pourrez ainsi revivre les soirées vidéos d’antan…

En mode projecteur !

Séance ciné !

Enfin, la dernière particularité de l’engin, c’est le mode scanner. En effet, à l’aide de votre smartphone (et d’une appli qui va bien), vous pouvez scanner directement votre film. Pas besoin de scanner à prix exorbitant, tout est dans le choix de l’application.

Bref, un tout-en-un bien sympathique qui vous demandera un peu de temps de prise en main mais qui vous ouvrira de multiples possibilités !

En mode scanner de l’espace

Encore un grand merci à Eric Fréchou pour le prêt du prototype ! D’ailleurs si vous souhaitez soutenir le projet, une campagne Ullule vient de sortir ! Foncez !

Et merci à Nation Photo pour le développement des films !

Anaïs Carvalho

Parce que l'argentique est tellement plus sensuel...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *