Test : Fuji Instax Mini Monochrome

Dans les discussions autour de la photographie instantanée, revenait souvent le sujet du noir et blanc. On connait tous le résultat des films noir et blanc de chez Impossible Project, mais quoi mettre dans nos appareils Instax ?

C’était le petit truc qui nous manquait… Fuji l’a fait. La firme a développé un tout nouveau film Instax en noir et blanc (sorti en octobre 2016). Seul petit hic… il n’est pour le moment disponible qu’en version Instax Mini.

Instax Mini Monochrome

Instax Mini Monochrome

Fiche détaillée

  • Type de film : noir et blanc
  • Pack de 10 films
  • Format : Instax Mini 54 x 86 mm pour une taille d’image de 46 x 62 mm
  • Sensibilité : 800 ISO
  • Tarif : entre 10 et 12 euros
  • Compatible avec les appareils suivants : Mini 8, 90 Neo, Mini 7s, Lomo’Instant, Lomo’Instant Automatic, Instant Flex, Leica Sofort

Sur le terrain

Nous n’allons pas revenir sur l’usage des films Instax, nous en avons parlé précédemment dans cet article.

Petit point packaging tout d’abord. La version couleur annonce tout de suite du fun, de l’amusement, des cœurs avec les mains… La version noir et blanc est très simple, sobre et fait penser que nous allons basculer sur de la photographie plus artistique et plus sérieuse. Bref, toutes les raisons pour lesquelles nous faisons du noir et blanc. Il n’est pas proposé en bi-pack (2×10 films) contrairement à la couleur.

Contraste and Co. L’usage du flash aide pas mal mais le film est contrastée, emmenant avec lui une très belle palette de gris très agréable. Par moment on pourrait presque penser que le papier noir et blanc est tout simplement du film couleur que l’on a inversé dans un logiciel de retouche.

Instax Mini - Fuji instax mini 8

Instax Mini – Fuji instax mini 8

Faire oublier le FP-3000b. Suite à l’annonce de l’arrêt de production du film FP-3000B, on pourrait penser que Fuji aimerait rester sur le créneau de la photographie instantanée en créant l’Instax Monochrome.  Sans avoir les chiffres, on peut imaginer les bénéfices réalisés spécifiquement avec les Instax couleurs. Un stand est dédié à l’Instax rien que sur le Salon de la photo ! Il faut reconnaître que le principal souci des packs FP-100C/FP-3000B était qu’il fallait un dos spécifique ou posséder d’anciens appareils Polaroid pour les utiliser. Fabriquer du film oui, fabriquer de nouveaux (et très simples) appareils est encore mieux.

Faire oublié le FP-100b. Et oui, il ne faut pas oublier que ce film existait ! Du film instantané en 100 ISO noir et blanc 😉

 

Instax Mini - Fuji instax mini 8

Instax Mini – Fuji instax mini 8

Compatibilité. Comme dit plus haut, ce film ne peut s’utiliser qu’avec des appareils récents. Fuji a tout simplement créer de nouveaux produits, remis au goût du jour. Sans compter l’ajout de quelques piles.

800. C’est la sensibilité en ISO des films. Suivant l’usage, cela pourrait être très pratique surtout pour les prises de vue additionnées d’un flash. Mais étant habitué au 400 ISO et en lumière naturelle, il m’a fallu un petit temps d’adaptation.

Révélation. Lorsque le film sort de l’appareil, j’estime à 2/3 minutes le temps d’apercevoir les premières lignes se tracer sur le film. C’est peut-être moi, mais dès que l’image est en train de se révéler, même si cela n’est pas utile, je la cache dans une pochette à l’abri de la lumière. Je pense qu’il faut tout de même un bon quart d’heure pour avoir l’image complètement finalisée. Une habitude prise des films Impossible Project surement.

Instax Mini Monochrome

Instax Mini Monochrome

Prix. Environ 12/15e (on peut trouver moins cher) le pack de 10 images.  On se rapproche quasiment de la photo à 1 euro. Donc on shoote certes mais on fait attention ! Construire un projet photographique sera plus intéressant financièrement que de shooter à la va-vite dans la rue par exemple.

Instax Mini - Fuji instax mini 8

Instax Mini – Fuji instax mini 8

 

Verdict

Globalement, il faut admettre que c’est chouette d’avoir de l’instantané en noir et blanc. Seul Impossible Project en proposait jusque là, notamment depuis l’arrêt de la production du FP-3000B, mais l’alternative Fuji est tout à fait correcte et révèle un sacré charme. Le prix est assez important tout de même mais lorsque l’on connaît les étapes du procédé on se dit que finalement, cela vaut le coup.

Deux petites envies (ou requêtes, ou doléances) :

  • Un film de 400 ISO serait du bonheur même s’il est vrai que cette valeur est assez conditionnée par rapport aux ouvertures utilisées par les Instax et  » l’obligation  » d’utiliser le flash en renfort.
  • L’Instax mini c’est cool, mais cela le deviendrait encore plus si un jour, Fuji pensait à en fabriquer pour ses Instax Wide.

Je rêverai donc de posséder un appareil type Mamiya universal (100% manuel) avec un dos Instax wide contenant du film monochrome. Cela permettrait d’améliorer la qualité des images et de les voir se révéler à la lumière, car il ne faut pas l’oublier, le film instantané c’est également d’avoir le privilège de voir l’image se former comme si on était dans un labo argentique (mais sans lumière inactinique).

Tester et se faire plaisir !

Instax Mini - Fuji instax mini 8

Instax Mini – Fuji instax mini 8

Attention, les images présentées dans l’article ont été réalisées en plein milieu de la journée avec beaucoup de soleil.

Rémy

Depuis le temps, faudrait que je teste le numérique quand même ;)

4 thoughts on “Test : Fuji Instax Mini Monochrome

  • 27 avril 2017 at 12 h 08 min
    Permalink

    Je persiste à penser que fuji aurait mieux fait de fabriquer des nouveaux appareils compatibles pack 100 plutôt que d’arrêter de faire des films…

    Ceci dit, merci pour l’article!

    Et dans les films instantanés N&B, il y a aussi le new55, non?

    Reply
    • 28 avril 2017 at 9 h 34 min
      Permalink

      Effectivement ! Nous n’avons pas encore eu l’occasion de tester les new55 mais si tu veux faire un retour d’expérience, n’hésite pas =)

      Reply
      • 28 avril 2017 at 9 h 41 min
        Permalink

        Pour l’instant, je n’ai absolument aucun matériel pour ça, mais ça m’intéresserait de tester à l’occaz 🙂

        Reply
  • 30 avril 2017 at 7 h 21 min
    Permalink

    la température ambiante , a une influence sur le rendu. le film supporte pas la surexposions . le film n’est pas un un véritable film panchromatique . LE film fonctionne bien en général.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *