Stéphane Cormier – Le tirage noir et blanc

Si  vous n’avez pas pu assister à la conférence de Stéphane Cormier sur le tirage argentique noir et blanc lors du Salon de la Photo 2016, vous pouvez toujours vous rattraper en la regardant ici :


Nous tenons à remercier chaleureusement Stéphane Cormier  pour avoir partagé sa passion de la photographie argentique avec nous sur l’espace argentique du Salon.

N’hésitez pas à aller faire un tour sur son site internet afin de voir l’étendu de son travail.

Rémy

Depuis le temps, faudrait que je teste le numérique quand même ;)

One thought on “Stéphane Cormier – Le tirage noir et blanc

  • 9 mai 2018 at 12 h 35 min
    Permalink

    Merci pour cette vidéo très instructive. Sachant qu’un tirage argentique nécessite toujours un travail de masquage pour obtenir un résultat équilibré et travaillant sur ordinateur à partir de numérisation de mes négatif (faute de place pour installer un labo) je me demandais toujours où est la limite à ne pas dépasser pour que le travail numérique puisse être reproductible en argentique. Je me demandais également si les réglages que j’effectue sur mon boitier (manuels puisqu’il s’agit d’un Hasselblad 500) lors de la prise de vue sont bons car voulant obtenir de la matière partout pour pouvoir la modeler, j’obtiens des numérisations ultra plate plus ou moins grisâtre selon le contraste naturel de la scène photographiée et je suppose qu’il en irait de même en tirage de lecture argentique. Je précise que je privilégie les temps couverts avec un minimum de variation dans le ciel tout de même (mais je crois crois qu’il y en a toujours et même quand la couche nuageuse semble désespérément plate j’ai souvent la bonne surprise d’y trouver un peu de relief sur le néga). Cette vidéo me permet donc de me sortir de mes inquiétudes : mes négas sont plats, c’est normal, l’important étant bien que la matière soit là. Retravailler l’image en poussant assez loin les corrections pour retrouver l’atmosphère de la prise de vue n’est pas un crime. Mes corrections numérique sont bien reproductibles en tirage argentique. ces doutes levés, maintenant ça donne envie d’essayer.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *