Livre : « L’art de la pose » de Florence Rivières

Il est rare que je referme un livre parlant, expliquant la photographie avec autant de tristesse. J’étais bien dans les mots de Florence. Je m’y retrouvais. J’y découvrais. J’y réfléchissais. Pourquoi autant d’engouement ? Je vous explique.

J’ai connu cet ouvrage sur la foire de Bièvres, quand l’Atelier d’en face m’a dit « Tiens une de nos modèles a sorti un livre. Ça pourrait t’intéresser. » Et je me suis dit pourquoi pas. En photographie, le métier qu’y s’exprime le plus est certainement les photographes et de ce fait, les autres métiers autour de ce médium, passent souvent au second plan. Alors pourquoi ne pas en apprendre plus sur le métier de modèle.

« L’art de la pose » de Florence Rivières

Dans cet ouvrage, Florence Rivières se base sur sa propre expérience et ses interrogations pour décrire le métier et conseiller les (futurs) modèles (homme ou femme). Elle a un style direct, franc, sans chichi qui m’a tout de suite accroché. La folle impression d’être avec une amie autour d’un chocolat chaud. On ressent sa sensibilité. On s’y attache. C’est également un discours extrêmement réfléchi et documenté, avec de nombreuses références littéraires ou autres. Enfin, c’est un bel ouvrage auto-produit : les pages sont très agréables et il est magnifiquement illustré. Donc en plus d’y apprendre plein de choses, vous vous faites un super plaisir des yeux. Résultat : un livre dévoré en deux semaines et une envie de pousser la réflexion plus loin.

« L’art de la pose » de Florence Rivières

On y parle du métier de modèle, mais pas que. C’est un livre qui s’adresse à un public beaucoup plus large et notamment aux photographes. Tout d’abord, car en tant que photographe travaillant avec des modèles, je pense qu’il est crucial de connaître ce métier et ses contraintes. Même si ce sont des métiers différents, les deux étant intimement liés, cela ne peut d’enrichir les prises de vue.

Ensuite, car Florence est également photographe, et même si cela n’est pas l’objectif du livre, les réflexions présentées s’appliquent pour beaucoup au métier de photographe. Même si l’on est pas d’accord avec tout, elles amènent à réfléchir sur sa propre démarche photographique. Je ne fais que très peu de portrait et pourtant, avec ce livre, j’ai remis en cause certains de mes choix photographiques. Cela ne veut pas dire les arrêter mais simplement justifier leur existence.

« L’art de la pose » de Florence Rivières

Enfin, Florence est une femme réfléchie et sensible, la parfaite combinaison pour une remise en question de la photographie actuelle. En effet, on dépasse le cadre de la simple séance, de la simple prise de vue pour développer différents thèmes autour de la représentation du corps et de l’utilisation des images dans notre société. Quelque chose qui fera forcément écho chez vous.

Est-ce que ça se sent que j’ai a-do-ré ce livre ? A mettre dans toutes les mains de personnes intéressées par le métier de modèle, par la photographie, par l’image ou par la simple représentation des corps.

Pour commander l’ouvrage, allez ici.

Anaïs Carvalho

Parce que l'argentique est tellement plus sensuel...

One thought on “Livre : « L’art de la pose » de Florence Rivières

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *