Loading...
Nous avons testé pour vousPellicule Photo

Test : Pellicule LomoChrome Purple XR 100-400

LomoChrome Purple

Lomography, que vous devez bien connaître si vous vous intéressez à la photographie argentique, a sorti en septembre 2018, une nouvelle version de sa pellicule Lomo Purple. Son petit nom : La LomoChrome Purple XR 100-400 ! Allons à la rencontre de la version 2019.

Avant de commencer, je tiens à remercier Lomography pour nous avoir envoyé une pellicule afin que nous puissions la tester. Pour la rédaction de l’article, j’utiliserai certaines images provenant de Lomography pour illustrer le packaging.

 

LomoChrome Purple
Crédit Photo : Lomography

 

Caractéristiques de la pellicule

Voici quelques informations sur la pellicule :

  • Le film repose sur une emulsion couleur avec quelques particularités : Le bleu devient vert, le vert en violet et le jaune en rose.
  • Le film se développe avec de la chimie standard C-41.
  • Le film peut se trouver au format 110, 120 et 135.
  • La sensibilité peut être choisie entre 100 et 400 ISO.
  • Aucune certitude dans cette information mais le site « The Big Film Database » suppose que le film serait fabriqué par Inoviscoat sur une émulsion Adox.
  • La pellicule est disponible chez Nation Photo à 11,90 euros et par lot de 5 chez Lomography au tarif de 59,50 euros.

 

LomoChrome Purple
Crédit Photo : Lomography. LomoChrome Purple au format 120

 

Sur le terrain

Passons l’installation de la pellicule dans l’appareil photo qui est classique et dont je n’ai eu aucune difficulté à relever. Attention aux résultats finaux, j’ai rencontré un problème de fuite de lumière sur mon appareil que je n’avais pas les précédentes pellicules. Aahhh les vieux appareils ! Le problème ne provient donc pas de la pellicule, ce qui va rendra certaines images non « parfaites ».

Voici un exemple d’une prise de vue à 100, 200 et 400 ISO. Les vitesses sont données à titre d’indication car l’appareil ne donne pas de mesure ultra précise dans le viseur.

 

LomoChrome Purple
LomoChrome Purple – 100 ISO – F/5.6 – 1/125ème

 

LomoChrome Purple
LomoChrome Purple – 200 ISO – F/5.6 – 1/250ème

 

LomoChrome Purple
LomoChrome Purple – 400 ISO – F/5.6 – 1/500ème

 

L’information 100-400 indique que vous pouvez régler la sensibilité entre 100 et 400 ISO selon les possibilités de votre appareil. Un ajustement du temps de développement ne sera pas nécessaire du fait de la spécificité de la pellicule. Element intéressant car cela facilite beaucoup les réglages en fonction des conditions de lumière sans se prendre la tête s’il faut pousser ou pas le développement. Les conséquences d’un tel changement vont se voir sur la tonalité finale des images. Moins la sensibilité sera élevée (100 ISO par exemple) et plus le vert va virer au violet alors que plus la sensibilité sera élevée (400 ISO), le vert va virer sur de l’indigo sombre.

Côté stockage, Lomography recommande d’entreposer la pellicule à une température de 20°C et de ne pas exposer le film à plus de 30°C sur une période longue.

 

LomoChrome Purple
LomoChrome Purple – 400 ISO – F/16 – 1/125ème

 

LomoChrome Purple
LomoChrome Purple – 100 ISO – F/8 – 1/125ème

 

Prise de vue, Développement et Scan

La pellicule se développe comme les autres films couleurs avec un kit C-41. Les temps de développement seront les mêmes si vous utilisez la pellicule à 100 ou à 400 ISO. Dans le cadre de ce test, le développement a été réalisé par Nation Photo car je ne produis pas assez de pellicules couleurs pour tout développer à la maison.  Le négatif développé est d’un vert prononcé mais j’ai noté un manque important lorsque l’on note ses prises de vues : aucune indication de numéro présente sur le négatif.

Toutes les images ont été réalisées avec un Minota X-500 et son fidèle 50 mm F/1,4. Je me suis amusé à varier les prises de vues, en alternant 100, 200 et 400 ISO au fur et à mesure de la balade histoire de vous montrer l’étendue des tonalités.

Les scans ont été effectués à la maison avec un scanner Epson v700. Quelques poussières ont été enlevées sous Gimp et les images sont « brutes » sorties du scan sans avoir effectué de retouches sur les couleurs et l’exposition.

 

LomoChrome Purple
LomoChrome Purple- 100 ISO – F/8 – 1/250ème

 

Verdict

La pellicule offre des perspectives intéressantes au niveau de la créativité sans passer par la case « modification numérique » d’un logiciel photo (J’enlève le scan de l’équation qui est déjà une retouche logicielle en elle-même). A première vue, on s’approche quasiment d’un rendu orienté Infra Rouge sans l’utilisation de filtre et de film particuliers (Souvenez-vous de la Kodak Aerochrome ! ). Mais attention, cela n’est pas de l’IR à proprement parlé.

Tandis que le l’inquisition de la photographie argentique va crier à l’hérésie colorimétrique, les personnes joueuses et créatives y verront un moyen de s’exprimer plus moderne et c’est tant mieux. Il faut reconnaître que la pellicule sort complètement de l’ordinaire et d’une certaine manière c’est assez rafraissant de voir des photographes s’amuser à capturer des images moins emprunt au traditionnel noir et blanc.

 

Quelques ressources

Voici une petite liste de liens où vous pourrez retrouver des infos et surtout des images complémentaires sur la pellicule:

 

 

 

 

One comment
  1. Paul

    Citation :

     » Je pense que le noir et blanc est intrinsèquement meilleur que la couleur.
    Je crois que je n’ai jamais vu une photographie en couleur vraiment belle. »
    Irving PENN

    Ceci-dit, il faut examiner attentivement un tirage argentique de qualité effectué à partir
    de cette nouvelle pellicule couleurs pour pouvoir se faire une opinion.

Répondre à Paul Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *