A la découverte de Raghu Rai

Dimanche après-midi. Envie de me poser avec mon tricot. J’allume la télé et va voir sur Arte ce qu’il y a concernant la photographie. « Tiens un documentaire sur un photographe indien que je ne connais pas ». Je clique sur « lecture ».

Raghu Rai et sa femme Gurmeet par Bikramjit Bose

Le documentaire se lance. Le titre : « L’Inde dans l’œil d’un photographe ». Il s’agit d’un film de Avani Rai et dont le sujet n’est autre que son père, Raghu Rai.

Par Raghu Rai

Raghu Rai est né en 1942 à Jhang, en Inde. Il devient photographe en 1965 et très vite ses clichés sont publiés dans les journaux. En 1971, il est remarqué par Henri Cartier-Besson lors d’une exposition à Paris. En 1977, il rejoint l’agence Magnum. Un de ses projets phare c’est ses clichés sur la catastrophe de Bhopal. Mais il a également suivi de nombreux personnages historiques comme Mère Théresa, la Dalaï Lama ou encore Indira Gandhi.

Mère Théresa par Raghu Rai

Avec le documentaire et mes recherches, je tombe sur de nombreux clichés poignants en noir et blanc, qui me rappellent fortement ceux de Salgado. Des contrastes marqués. Des cadrages simples et efficaces. Un propos qui transperce l’image. Ces images sont fortes. Restent sur la rétine. Les amoureux de couleur ne seront pas non plus déçus.

Par Raghu Rai

Je vous en dis pas plus. Allez fouiller son travail. Vous ne le regretterez pas.

Le documentaire en replay c’est ici.

Anaïs Carvalho

Parce que l'argentique est tellement plus sensuel...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *