Test : Film instantané Impossible Project Third Man Records Edition

Au même titre que le film Duochrome Black and Pink, je me suis procuré ce film instantané dans l’un de mes magasins photos préférés, Nation Photo. A ce moment-là, Impossible Project avait déjà changé de nom, se nommant désormais Polaroid Originals. Le pack testé provient donc d’un stock un peu plus ancien.

Impossible Project : Third Man Records

Impossible Project : Third Man Records

Polaroid Originals

Il faut remonter en 2008. Polaroid Corporation décide d’arrêter la production de film instantané. C’est alors que 11 salariés de l’usine de production hollandaise (à Enschende), menés par Florian Kaps et André Bosman, décident de racheter les dernières machines permettant de fabriquer du film instantané. Ils fondent alors « The Impossible Project ». Continuer de faire vivre ce film est devenu alors leur leitmotiv. En mars 2010, sortira la toute première et nouvelle émulsion noir et blanc pour les appareils de type SX-70.

The Impossible Project devient Impossible Project puis Polaroid Originals, suite au rachat de Polaroid Corporation en 2017. Cette étape est cruciale car cela permet désormais d’utiliser le style Polaroid avec les cadres blancs.

Durant toutes ces périodes, de nombreux films avec plusieurs émulsions différentes (et à chaque fois améliorées) sont sorties : différentes couleurs de cadres, du plus simple au plus fantaisiste, changeant également la manière d’envisager et d’aborder la photographie instantanée.

Informations sur le film

  • 8 films sont présents dans la cartouche
  • Une pile est incorporée dans la cartouche
  • Taille du film  : 8,8 x 10,7 cm
  • Taille de l’image : 7,9 x 7,9
  • Appareil de type Polaroid 600, Polaroid Impulse et pour les caméras impossible.
  • Sensibilité : 640 ISO
  • Date de production du film testé : 06/2017
  • A garder dans un endroit frais, de préférence au frigo.
  • Prix constaté : 17 euros
  • Film à cadre noir avec une prédominance de jaune dans l’image.

Si la musique vous passionne, vous aurez surement remarqué que le nom et les couleurs font référence à la maison de disques « Third Man Records » créé en 2001 par Jack White.  Nous vous entendons déjà fredonner la ligne de basse de Seven Nation Army ! Le monsieur étant un grand fan de l’analogique, il était presque évident de lui rendre hommage en créant un film aux couleurs spéciales. Cette édition limitée n’est sortie que pour les appareils de type Polaroid 600.

Verdict

J’avoue qu’un duochrome jaune et noir me faisait tout de même un peu peur, n’étant pas de base un grand fan du jaune. Cela est surement dû au fait que le pack est resté un long moment avant d’être utilisé mais j’ai trouvé les jaunes pas trop éclatants avec tout de même des noirs profonds. Sur la vidéo, vous pourrez voir que les images ont été réalisées avec un peu de soleil mais beaucoup de nuages. Il est fort possible qu’avec soit un petit coup de flash ou une pleine lumière du soleil, le jaune deviendrait beaucoup plus prononcé.

C’est un pack duochrome qui était au final assez sympa à utiliser si l’on recherche un effet prononcé sur ces images.

Images d’exemple

Toutes les photos ont été réalisées avec un Polaroid 600 Spirit

Impossible Project : Third an Records

Impossible Project : Third Man Records

 

Impossible Project : Third an Records

Impossible Project : Third Man Records

 

Impossible Project : Third Man Records

Impossible Project : Third Man Records

 

Impossible Project : Third Man Records

Impossible Project : Third Man Records

Vidéo

Voici une petite vidéo qui vous permettra de vous rendre compte du rendu.

Rémy

Depuis le temps, faudrait que je teste le numérique quand même ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *