Les quelques règles de sécurité du labo !

Je ne sais pas vous, mais moi, j’adore m’enfermer dans mon laboratoire pendant des heures. Cependant, manipuler des produits chimiques nécessite de suivre quelques règles de sécurité. En voici une liste non exhaustive….

ancien-pictogramme-danger

Quelques symboles de danger que vous rencontrez sur la chimie

1. Conservation de la chimie

Comme pour les produits d’entretien, les chimies de développement ou de tirage ne doivent pas être laissées à la portée des enfants ou des animaux ! Cette règle est valable pour les produits concentrés comme pour les solutions diluées. Privilégiez un placard en hauteur, au sec et à l’abri de la lumière, et le must, ventilé…

2. Avant de rentrer dans le labo

Nos mains et nos poumons sont des choses précieuses ! Alors avant de rentrer dans le laboratoire, assurez-vous d’avoir tout ce qu’il vous faut dans le labo pour vous protéger. Je pense particulièrement à des gants et pourquoi pas des masques et des lunettes de protection. Sachez que la majorité de la chimie utilisée dans votre laboratoire est corrosive ! Vous pensez peut-être que j’en fais trop, mais mieux vaut prévenir que guérir.

3. Une fois dans le laboratoire

Même si votre laboratoire est hermétique à la lumière, pensez à le ventiler régulièrement. Cela vous soulagera les narines.

Porter des vêtements « spécial labo » vous permettra également de ne pas embaumer le reste de la journée. Utilisez vos gants, masques et autres lunettes de protection quand vous manipulez la chimie.

Au cours de votre séance de développement ou de tirage, je vous conseille de vous laver régulièrement les mains au savon doux pour éviter de les avoir toutes rêches en sortant de votre antre.

En cas de projection de chimie dans les yeux, il faut vous les rincer abondamment (la règle est d’un minimum de  10 minutes sous eau courante). Ensuite, direction le médecin !

D’autre part, je recommande de ne jamais fermer à clef la porte de votre labo. En effet, en cas de malaise ou autre, cela permet à votre entourage de venir plus facilement vous aider.

4. En sortant du laboratoire

Ventilez ! Je ne le dirai jamais assez, surtout si votre laboratoire se trouve dans votre lieu de vie !

Nettoyez votre labo… Ne laissez pas des gouttes de réactifs un peu partout !

S’il-vous-plait, ne jetez pas vos solutions chimiques usagées dans les canalisations. Il n’y a rien de pire pour l’environnement. Rassemblez tous vos déchets liquides dans de gros contenants du style bidons de lessive ou d’eau distillée et apportez l’ensemble dans la déchetterie la plus proche.

Voici les quelques règles de sécurité (ou de « vie ») de mon laboratoire. Si vous en avez d’autres, je serais ravie de les rajouter à cette liste.

Anaïs

Parce que l'argentique est tellement plus sensuel...

8 pensées sur “Les quelques règles de sécurité du labo !

  • 13 février 2014 à 11 h 01 min
    Permalink

    Je sais que à Paris, la mairie vient chercher gratuitement la chimie usager à domicile sur rendez vous.

    Répondre
  • 13 février 2014 à 15 h 30 min
    Permalink

    J’hydrate mes mains avec de la crème pour éviter le côté rêches. 😉

    Pour les yeux, ça m’arrive d’utiliser du sérum physiologique (mais une fois que mes mains sont bien propres).

    Répondre
  • 6 janvier 2018 à 12 h 58 min
    Permalink

    Bonjour,
    Une règle absolue, ne jamais fumer (c\’est évident pour pas mal de monde), ni tabac, ni e-tabac, ne jamais boire (même de l\’eau), ne jamais manger, dans un laboratoire sous peine d\’intoxication grave …
    Pour les mains, les gants en nitrile sont parfait pour se protéger.
    Pour la chimie, lire les fiches de l\’IRNS
    http://www.inrs.fr/publications/bdd/fichetox.html
    Et pour les conseils \ »généraux\ » dédiés à la photographie
    http://www.galerie-photo.com/dangers-chimie-photo.pdf
    A+
    HG

    Répondre
  • 12 octobre 2018 à 14 h 39 min
    Permalink

    Bonjour, je me met au développement Noir et Blanc, et je fabrique un vrai petit labo et je me posais quelques questions. Qui n’est pas précisé dans cet article. Chaque produit usagé doit être vider dans des récipients spéciaux? Mais n’y a-t-il pas des technique de mélange de produits qui s’annulent entre eux? Et ou déposer ensuite les produits usagés? Et enfin lors du rinçage des pellicules ou du papier développé ou jeter l’eau usagée?

    Merci beaucoup.

    Répondre
    • 15 octobre 2018 à 9 h 36 min
      Permalink

      Bonjour,
      Personnellement, j’ai un bidon récupérateur (type bidon d’eau déminéralisé) révélateur et un fixateur, bien notés. Il faut les déposer en déchetterie avec l’étiquette qui va bien. J’y mets également les eaux de rinçage.
      Bonne journée
      Anaïs

      Répondre
  • 31 mars 2019 à 17 h 09 min
    Permalink

    Bonjour,

    Je me pose une question (Peut-être idiote, mais bon …)

    Que faut-il penser des photographes qui développent dans leur cuisine ?
    Cela pose un vrai problème en terme de sécurité alors. Plan de travail, évier, environnement proche … Pour peu que des denrées trainent …

    J’imagine mal une séance de développement et une préparation du repas du soir à la suite … Mais alors, comment nettoie t-il cet espace ? Dans le fond tout le monde n’a pas la chance d’avoir un labo dédié.

    Maéva

    Répondre
  • 1 avril 2019 à 16 h 30 min
    Permalink

    Tiens, j’avais laissé un commentaire hier sur le développement des photos chez soi (Notamment dans la cuisine), mais plus aucune trace.

    Soulevait-il un problème ? Aurais-je mis le doigt où il ne fallait pas ?
    Il n’y avait pourtant rien de dramatique dans mon observation.

    Répondre
    • 4 avril 2019 à 10 h 55 min
      Permalink

      Bonjour Maéva,

      Rien de dramatique, c’est juste que nous répondons aux commentaires selon notre temps de dispo 😉

      Si un photographe développe dans sa cuisine, il serait fortement recommandé de « préparer » son plan de travail en amont en le recouvrant notamment d’une toile (celle que l’on met en guise de nappe) et pourquoi pas de nettoyer par la suite au vinaigre blanc. Il faut utiliser des éponges et ustensiles entièrement dédiés au développement (les gants notamment pour se protéger). Par ailleurs, disposant d’un espace dédié, j’essaie de protéger au maximum la zone de développement : nettoyage récurrent, protection, séchage à un autre endroit, etc …

      La propreté et surtout la méthodologie vont être primordiale.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *