Test Matériel : Leica M7

Leica M7

Leica M7

Nous tenons à remercier Leica Store Paris et plus particulièrement Sébastien pour le prêt du Leica M7. D’autant plus que le prêt comportait également le 35 mm… Graal pour certains, appareil de luxe pour d’autres, nous avons pu passer une semaine avec lui. D’œil à objectif, le voyage fut passionnant…

1. Un peu d’histoire

Inutile de présenter la marque Leica. De l’amateur au professionnel, ce nom résonne dans les oreilles de toute personne s’intéressant de près ou de loin à la photographie. Leica a encore trois appareils argentiques toujours en construction, le M7, le M-A et le MP.

Le Leica M7 possède les mêmes bases que son prédécesseur, le M6, mais auquel s’ajoute quelques unes des fonctionnalités techniques supplémentaires suivantes :

  • Exposition automatique avec priorité ouverture,
  • Codage DX,
  • Synchronisation flash au 1/1000ème (avec un flash « spécial » Metz).

Le tout en bénéficiant de la monture M.

2. Le Leica M7

Voici la fiche technique :

  • Origine : Allemagne
  • Date de fabrication : Toujours en production
  • Format de film : 135
  • Visée : Télémétrique
  • Cellule : Oui
  • Mode(s) d’exposition : Semi-Automatique à priorité ouverture, manuel
  • Sélecteur d’ISO : de 6 à 6400 iso
  • Vitesse : de 32s à 1/1000ème, B
  • Nombre de poses : Jusqu’à 36
  • Poids : 610g nu
  • Pile : Oui (Piles au lithium 6V)
  • Prix constaté : 1400 euros nu

3. Sur le terrain

Le Leica M7 est donc un appareil photo 24×36 à visée télémétrique et optique interchangeable.

Le boitier est très sobre. Il n’y a aucun bouton ou manivelle inutile. Cet appareil télémétrique simple d’aspect, beau, luxueux est relativement pratique à utiliser.

Leica M7

Leica M7

Un petit mot sur la synchronisation du flash. Du premier au second rideau, combiné avec certains flashs Metz, la synchronisation peut se faire à 1/50ème (Position auto) et à 1/1000ème.

Leica M7

Leica M7

La particularité des Leica M est tout de même l’insertion de la pellicule par le bas de l’appareil. Il est impossible de se tromper de sens. Dans le boitier, se trouve un dessin montrant comment faire. La sensibilité du film se règle sur le dos du boitier, via le codage DX.  Ce type de codage permet à l’appareil de régler automatiquement la sensibilité du film.

Leica M7

Leica M7

 4. Verdict

Leica M7 est un pur bonheur à utiliser. Certes, nous avons entre les mains un appareil mythique mais surtout, le boitier le plus silencieux que nous avons pu avoir. Et pourtant le Konica Hexar RF se défendait plutôt pas mal sur ce sujet. C’est clairement l’une des raisons qui en font de lui un atout important pour le choix des photographes de rues.

Certains disent que posséder un Leica, c’est garder un appareil toute une vie. Aux vues de ce petit test, nous ne pouvons qu’être d’accord. Ce M7 est un petit bijou, à la fois mécanique et électronique. Il faut savoir qu’il est encore possible de faire réviser ses appareils photo, notamment sur le boulevard Beaumarchais à Paris.

Cependant, car oui, il y a un « mais » dans tout ou presque, cette merveille est assez onéreuse, notamment pour les optiques à monture M. Il est clair que cet appareil n’est pas à la portée de toutes les bourses. Son achat ne se fait pas sur un coup de tête car on acquiert un Leica non pas uniquement pour la qualité de l’appareil mais également pour la marque et pour ce qu’elle renvoie. Les Leica M restent une valeur sûre en photographie et il serait inutile de citer les noms des grands photographes qui, un jour, en ont utilisés durant toute leur carrière.

Je tiens à remercier encore une fois Sébastien pour le prêt. Même si je ne suis pas un fan de la marque pour le côté luxueux, je pense qu’il s’agit de l’un des meilleurs appareils que j’ai pu avoir dans les mains. L’alliance entre l’esthétique et qualité est au rendez-vous.

 

Voici quelques images réalisées avec l’appareil :

Crédit Photo : Lise Corsin

Crédit Photo : Lise Corsin

 

Crédit Photo : Lise Corsin

Crédit Photo : Lise Corsin

 

Crédit Photo : Lise Corsin

Crédit Photo : Lise Corsin

Rémy

Depuis le temps, faudrait que je teste le numérique quand même ;)

3 thoughts on “Test Matériel : Leica M7

  • 26 mai 2015 at 11 h 10 min
    Permalink

    bonjour, bravo pour votre site;
    juste une petite info suite à votre test du Leica M7 : vous pouvez entrer dans l’univers Leica télémétrique sans passer par ce modèle couteux; regardez les ventes au enchères sur le site « interenchères » et vous verrez que vous pouvez facilement trouver un Leica M3 ou M4 avec son optique de base 50mm pour un prix très raisonnable;
    ah bien sûr vous aurez besoin d’une cellule à main mais bon, c’est du matériel pour la vie toujours réparable et sans pile ni électronique sujette au vieillissement …
    étape suivante : acquérir un Leica à monture vissante, encore moins cher, une seule difficulté, engager la cartouche du film; pour le reste c’est top et on revient aux fondammentaux de la prise de vue !
    essayez par exemple un modèle IIIa ou IIIf : on en trouve pour 300€ avec un 3.5/50mm auquel en général ou doit ajouter 200€ de révision, nettoyage et graissage pour une remise en route sans souci.

    Reply
    • 28 mai 2015 at 0 h 30 min
      Permalink

      Il y a, je pense, beaucoup de raisons pour lesquelles posséder un leica est intéressant en photographie argentique. Effectivement le prix à la revente (si on envisage cette possibilité) est toujours intéressant et il est totalement possible de les faire réviser/réparer. Le marché de l’occasion pour les M se porte très bien.
      Nous ferons « prochainement » un article sur le leica M2 (sans cellule) que nous avons eu en prêt et clairement, la gamme des leica M représente un investissement en terme de qualité assez impressionnant.
      Il faut voir les M comme l’investissement dans un bel appareil robuste et fiable.

      Reply
  • 26 mai 2015 at 16 h 52 min
    Permalink

    j’ai eu le plaisir de posséder un grand nombre de Leica M. Plusieurs atout à ce telemetrique idéalement construit pour la photo de rue: tout d’abord le simple fait qu' »il utilise un telemetre, dont l’usage est d’une simplicité enfantine. Ce type de mise au point, fait au centre, oblige le photographe à deux chose: Tout d’abord choisir sa zone de mise au point qui est rarement au centre du cadre, puis recadrer sa photo, une fois sa mise au point faîte…. Cette simple obligation force à la composition, donc à de meilleur photo.
    Le hors cadre du viseur permet aussi de léger décalage quand à la composition initiale choisi.
    Je passe sur la qualité du boîtier et des optiques…. Trop connu… Mais cela permet deux chose:…. De toujours pouvoir faire réparer des boittiers qui pour certain ont près de 60 ans, d’avoir un grand nombre de choix en occasion et de ne pas perdre à la revente.
    En effet les optiques sont compatibles sur tous les boîtiers depuis les années 50…. Jusqu »au dernier numérique.
    Essayer un M, c’est le plus souvent l’adopter…. Un M3 sans cellule, mythe absolu? Un M4 au look plus moderne?. Un M6 , baroudeur éprouvé et référence de plusieurs générations?. Le M7 a la précision électronique ou le MA tout mécanique…. Enfin, Le MP, classique des classique….

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *