Test Matériel : Konica Hexar RF

Notre présentation d’aujourd’hui concernera le Konica Hexar RF. Cet argentique est un appareil photo télémétrique à objectifs interchangeables à monture M (Leica). C’est au détour d’une rue que j’ai pu apprendre l’existence de cet appareil. Quelqu’un l’avait près de lui dans un bar (eh oui !) et j’ai été assez attiré par son aspect.
Faisons un tour d’horizon de la bête!

Konica Hexar RF

Konica Hexar RF et son 50mm f2

1. Un peu d’histoire

Konica créé l’événement en présentant l’Hexar (AF – télémétrique autofocus) en 1992. Salué par les performances de ce boitier, Konica décide de sortir le Konica RF en 1999 un boitier à objectif interchangeable, et cela malgré la concurrence numérique (ce qui n’est pas le cas du AF). Les performances, le confort d’utilisation, la télémétrie et sa discrétion en ont fait un boitier remarquable et a pu se frayer un chemin dans le monde photographique.

Le nom « Hexar » avait été utilisé par Konica (qui s’appelait Konishiroku) pour désigner un objectif à quatre lentilles (de formule assez similaire au Tessar de Zeiss)

Les lettres R et F de « RF signifient respectivement: « Range Finder » (visée télémétrique) et « Focal Plane Shutter » (obturateur plan-focal).

2. Le Konica Hexar RF en détail

Voici la fiche technique du Konica Hexar RF  :

  • Origine : Japon
  • Date de fabrication : 1999
  • Format de film : 24×36 (35mm)
  • Visée : Type Galilée inversé. Télémétrique (Grossissement de 0,60)
  • Cellule : Oui (TTL pondérée centrale)
  • Mode(s) d’exposition : Semi-automatique à priorité ouverture, Manuel
  • Sélecteur d’ISO : de 6 à 6400 ISO en réglage manuel et de 25 à 5000 ISO en codage DX
  • Vitesse : de 16s à 1/4000ème
  • Retardateur : Oui. 10 secondes environ
  • Obturateur : Electronique
  • Poids : 560 grammes nu (sans objectif et sans pile)
  • Pile : oui (et primordiale)
  • Accessoires : Objectifs à monture M, flash
Konica Hexar RF

Sélecteurs d’iso et de vitesse

Konica Hexar RF

Compteur de vues

3. Sur le terrain

Le Konica Hexar RF est très léger et est très rapide d’utilisation. Ce qui a été le plus étonnant dans son utilisation a été sa discrétion. En effet, il y a peu de bruit au déclenchement. L’une des ses particularités est de pouvoir l’accompagner avec des objectifs à monture M (Leica) des marques Leica, Voitglander et Konica Hexanon. Konica a produit 3 objectifs M-Hexanon pour le Konica RF : le 28mm F/2.8, le 50mm F/2 et le 90mm  F/2.8.

L’appareil est loin d’être entièrement mécanique. Il est entièrement dépendant de sa pile : du chargement de la pellicule jusqu’à l’avancement du film à chaque prise de vue. Le rembobinage de la pellicule est également effectué automatiquement. Cela peut plaire à certains. J’ai noté qu’il était également assez bruyant lors du rembobinage. Mise à part cela, il reste très silencieux.

Comme la plupart des boîtiers, le compteur de vue se trouve au dessus du boitier. Comme l’appareil gère automatiquement toute ce qui concerne la pellicule, il permet néanmoins de monter de 1 à 2 vues supplémentaires par pellicule. Ce qui n’est pas négligeable lorsque l’on shoote à haute dose.

L’objectif « de base », qui est un 50mm Hexanon est de très bonne qualité. Le piqué est très correct et peut rivaliser avec beaucoup d’objectifs Leica (je sens les puristes râler 🙂 ).

La pile est donnée pour environ 140 à 150 pellicules réalisées et le témoin de batterie indique où en est sa charge. Très pratique pour savoir quand aller en acheter une nouvelle ou pas 😉

4. Verdict

Le Konica Hexar RF est souvent comparé au Leica M6, ce que nous ne ferons pas dans cet article. Les 2 appareils ont chacun leurs qualités et leurs défauts et nous ne rentrerons pas dans le débat de qui est le meilleur ou pas. Il en conviendra à chacun de se faire une opinion.

J’ai beaucoup aimé son utilisation et sa légèreté pour une utilisation relevant de la photographie de rue. La fluidité et la rapidité de mise au point (manuelle) en fait un appareil vraiment attirant. Je l’ai emmené un peu partout dans mon sac, en concert, dans la rue, en festival, etc… La patine souffre un peu tout de même mais

L’un de ses points négatifs à mon avis, est tout simplement son côté automatique qui me gêne un peu. La mise en place de la pellicule est automatisée ce qui pour conséquence que certaines pellicules (comme la Bergger BRF 400+  notamment) ne peut être utilisée. Une autre conséquence est à sa dépendance à l’utilisation d’une pile : sans pile impossible de l’utiliser.

Malgré ces quelques inconvénients, il s’agit d’un des meilleurs appareils petit format que j’ai pu avoir dans les mains. Il est très solide, rapide et léger. Il pourrait très bien faire un second boitier si vous possédez déjà des appareils et objectifs leica. Cet appareil est incroyablement agréable à l’utilisation.

Pour en connaitre d’avantage  sur ce boitier, n’hésitez pas à vous procurer le livre « Konica Hexar RF
 » de Claude Tauleigne qui reprend l’histoire de l’appareil, de Konica et notamment fait la notice complète et plus poussée de l’appareil.

Voici quelques exemples de photographies réalisées avec l’appareil:

Konica Hexar RF - TriX - LC29

Konica Hexar RF – TriX – LC29

Konica Hexar RF - TriX - LC29

Konica Hexar RF – TriX – LC29

Konica Hexar RF - TriX - LC29

Konica Hexar RF – TriX – LC29

Rémy

Depuis le temps, faudrait que je teste le numérique quand même ;)

8 thoughts on “Test Matériel : Konica Hexar RF

  • 29 août 2013 at 10 h 46 min
    Permalink

    Bel article, très intéressant 😉

    Reply
  • 29 août 2013 at 21 h 49 min
    Permalink

    Bel article pour un boitier méconnu malgré ses qualités. C’est un boitier qui reste un peu cher mais que j’aimerais franchement possédé !

    Reply
  • 30 août 2013 at 12 h 18 min
    Permalink

    Appareil certes méconnu mais auquel je suis fidèle au point d’être mon porte optique Leica préféré.

    En revanche je conseille pour les pointilleux de régler le télémètre spécifiquement pour les leicas car si il y a compatibilité de monture, le télémètre est un chouilla décalé. On pinaille en hyperfocale mais pour les rigoureux qui l’opération est obligatoire.

    Reply
  • 3 septembre 2013 at 14 h 11 min
    Permalink

    Je n’ai pas eu d’objo leica pour tester l’appareil … en revanche aucun souci de télémètre avec les objos voitglander …

    Reply
    • 3 septembre 2013 at 21 h 50 min
      Permalink

      Je peux le ramener mercredi à l’apéro si tu veux le voir 😉

      Reply
  • 3 janvier 2014 at 14 h 12 min
    Permalink

    je posséde deux Konica , le AF avec son super 35 f2 et le RF avec objectifs Hexanon de 50 f2 et de 28 f 2.8 Les deux appareils quelque soit les objectifs donnent de tres bons résultat et sont tres agréable d’utilisation.Je ne peux que trop conseiller le AF qui me suis partout !..et qui reste un appareil abordable en occasion Le RF est lui le proche cousin du Leica reste cher , mais son prix me semble justifié

    Reply
  • 15 décembre 2015 at 23 h 39 min
    Permalink

    Merci DTC et Rémy pour le prêt du RF, c’est un appareil absolument génial !
    – Le viseur est d’une luminosité incroyable
    – La convergence d’images est un plaisir à réaliser
    – Le piqué est magique ainsi que la gamme de gris
    – La discrétion sonore est incomparable
    Il met vraiment en valeur le grain du HP5+ que j’ai utilisé pour me faire la main.
    Quelques essais sur les galeries :
    https://t.co/LXpLd65Bqc
    https://www.flickr.com/photos/bromuroblog/
    A bientôt !
    Rémy / Grains et Lumières

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *