Traitement croisé 1ère partie : de la diapo couleur au négatif couleur

Le traitement croisé d’une pellicule consiste à développer cette pellicule avec de la chimie qui ne lui est pas dédiée. Aujourd’hui, je vous parle du traitement de diapo avec de le chimie C-41.

Les pellicules diapo couleur sont généralement traitées en chimie E-6 afin d’obtenir un résultat en positif couleur. Il est cependant possible de les développer avec de la chimie C-41, normalement dédiée aux négatifs couleurs. On fait alors un traitement croisé.

Pour ce faire, il vous suffit de développer votre pellicule diapo couleur comme s’il s’agissait d’un négatif couleur (même chimie, même température et même temps de traitement).

Le résultat d’une tellement manipulation peut être très variable. Elle entraîne généralement de forts décalages de couleur. Vos clichés peuvent alors tirer vers le jaune, le rouge, etc. Dans tous les cas, votre film sera plus dense et les couleurs plus saturées que lors d’un traitement classique de votre pellicule négative en C-41.

Un peu flou cette vue du RER faite au Konstructor

Un peu flou cette vue du RER faite au Konstruktor

Ahhh Paris

Ahhh Paris

Ca tire un peu sur le rouge tout de même, non ?

Ca tire un peu sur le rouge tout de même, non ?

Si vous êtes adepte de l’aléatoire en photographie, faites vous plaisir avec de tels traitements !

Anaïs Carvalho

Parce que l'argentique est tellement plus sensuel...

One thought on “Traitement croisé 1ère partie : de la diapo couleur au négatif couleur

  • 10 novembre 2014 at 14 h 37 min
    Permalink

    Si vous pouviez retirer la photo où l’on me voit…
    merci.

    NDLR: C’est fait.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *