Test : Lomo’Instant de Lomography

Vous l’avez remarqué, en ce moment, je suis dans les appareils instantanés ! Et le tout dernier sorti est le Lomo’Instant de Lomography.

1. Un peu d’histoire

Jusqu’à présent dans les appareils uniquement instantanés il y avait des polaroids et les Fuji de la gamme Instax (mini ou wide). Mais depuis fin 2014, il faut compter avec Lomography qui a sorti le Lomo’Instant. Utilisant les films Fuji mini, le Lomo’Instant s’inscrit comme concurrent direct des Instax Mini comme le Mini 90 Neo. Alors oui le Lomo’Instant n’est pas le seul appareil de chez Lomography utilisant ces films, mais c’est le seul créé dès le départ pour (dans les autres cas, il s’agit de dos de rechange pouvant s’adapter sur tel ou tel modèle).

IMG_6582

Le pack Lomo’Instant avec ses trois objectifs additionnels

 

2. Le Lomo’Instant en détail

  • Date de fabrication : depuis 2014
  • Format de film : Instax mini (62x49mm dimensions de l’image)
  • Cellule : oui
  • Mode(s) : Pas de mode prédéfini, mais choix sur mise au point (0.4-0.9m ou 1m-inf) et ouverture du diaphragme
  • Vitesse : 1/125 ou pose longue
  • Ouvertures : f/8, f/11, f/16, f/22, f/32
  • Focale : 48 mm correspondant à un 27 mm en plein format
  • Retardateur : oui
  • Expositions multiples : oui (autant que vous voulez)
  • Poids : 380 grammes avec batteries
  • Pile : 4 piles AAA
  • Flash : intégré (automatique)
  • Emplacement pour trépied : oui
  • Prise pour déclencheur souple : oui
  • Accessoires : trois objectifs complémentaires (un close-up ou macro, un fisheye et un équivalent 35 mm), des filtres flash de couleur (rouge, bleu, violet, jeune), bouchons de protection pour chaque objectif
  • Prix : 130 euros avec les trois objectifs complémentaires

3. Sur le terrain

Commençons par un point négatif, je ne suis pas fan du design, des finitions et de la prise en main du Lomo’Instant (oui ça fait beaucoup !). Tout en plastique, le Lomo’Instant est un gros rectangle pour moi sans charme mais cela dépend de la version que vous avez et de vos gouts esthétiques. Pour la prise en main, je trouve que le déclencheur à l’avant n’est pas intuitif et pas pratique du tout (surtout lorsque l’on veut faire des prises de vue horizontales).

Avec l'objectif "portrait"

Avec l’objectif « portrait »

Avec l'bjectif de base

Avec l’objectif de base

Avec le "fish eye"

Avec le « fisheye »

Maintenant quelques points positifs ! Il est quasiment possible de tout faire avec cet appareil et ses différents objectifs. Multiples expositions, pose longue, fisheye, close-up, sur- et sous-exposition, etc. Il est également « léger » (merci le plastique !) et très solide mais ne vous attendez pas à le mettre dans une poche. Lomography a essayé de faire un pack vraiment complet et c’est très appréciable. Il y a les bouchons avant et arrière de chaque objectif, histoire de ne rien abimer. Les films de couleur pour le flash sont également fournis. Bref, ce pack reprend tous les aspects créatifs que l’on aime chez Lomography. Cependant, gros point noir de la prise de vue, il m’a été impossible de prendre des clichés à l’intérieur sans flash et malgré la présence de grandes fenêtres (ce que je pouvais faire avec l’Instax Mini 90 Neo). Alors oui, au départ, j’ai pensé que je n’avais pas retiré le bouchon. Mais non ! La seule façon de réussir des photos à l’intérieur sans flash, c’est en utilisant des poses longues de 5 à 10 secondes (ce qui fait beaucoup tout de même).

Noir c'est noir... (une photo en intérieur, avec un max d'ouverture et de temps de pose)

Noir c’est noir… (une photo en intérieur, avec un max d’ouverture et de temps de pose)

5 sec de temps de pose (à ma main) avec +2 diaph

5 sec de temps de pose (à ma main) avec +2 diaph

10 sec de temps de pose (ça commence à être flou, pensez au pied !)

10 sec de temps de pose (ça commence à être flou, pensez au pied !)

Avec flash

Avec flash

Un autre petit détail, le viseur est vraiment petit et pas très clair. Bref, on vise au pifomètre.

4. Verdict

Je ne suis pas une grande fan du design et de la maniabilité du Lomo’Instant. Cependant, j’ai adoré la possibilité d’utiliser différents types d’objectifs et de prise de vue. Une vraie liberté de création. C’est, pour moi, l’instantané de la photo créative. Mais si vous souhaitez un instantané pour tous les jours, je resterai sur l’Instax Mini 90 Neo.

La déesse Janus ^^ (Double expo + flash de couleur)

La déesse Janus ^^ (Double expo + flash de couleur)

 

Anaïs Carvalho

Parce que l'argentique est tellement plus sensuel...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *