Test du Kodak Ektra 250 : un retour au 110

Depuis que j’ai retrouvé l’appareil photo de mon Papy, qui utilise des pellicules 110 mais qui ne fonctionne pas, je me suis mise en quête d’un autre boitier utilisant ce même format. Alors maintenant que je vis à la campagne, j’écume toutes les brocantes du coin et dernièrement, oh surprise, un petit Ektra 250 de Kodak en parfait état de marche.

1. Un peu d’histoire

La famille de Kodak Ektra est constituée d’appareils utilisant le format 110 et qui possèdent une coque rabattable. Ils ont été produits à partir de la fin de années 1970 jusqu’au milieu des années 1980. L’Ektra 250 n’est qu’un des membres de cette famille.

2013-10-28 17.22.37-2

2. L’Ektra 250 en détail

  • Origine : Allemagne
  • Date de fabrication : 1980/1983
  • Format du film : 110
  • Objectif : Kodar 25mm f/9,5
  • Visée : Viseur collimaté
  • Cellule : Non
  • Mode d’exposition : Priorité diaphragme
  • Sélecteur d’ISO : Non
  • Vitesse(s) : Pour 400 ISO, Mode nuageux (1/50), mode soleil (1/250), mode flash (1/50)
  • Retardateur : Non
  • Poids : 123 gr (vide)
  • Dimension : 130 x 50 x 30 mm (fermé)
  • Pile : Non
  • Accessoires : Flash Flipflash
Test du Kodak Ektar 250 : un retour au 110

La coque intégrée

3. Sur le terrain

En ce moment, j’aime bien les appareils photos non prise de tête (par manque de temps, je me suis mise en mode feignasse), et cet appareil correspond parfaitement à ce critère. En effet, à part jeter un coup d’œil au ciel pour choisir le temps de pose (mode nuageux ou soleil), le maniement de ce boitier ne comporte aucune difficulté. On vise, on déclenche et le tour est joué.

Le dessus avec le déclencheur, le choix du temps de pose et l'emplacement du flash

Le dessus avec le déclencheur, le choix du temps de pose et l’emplacement du flash

Cet appareil est muni d’un objectif permettant une mise au point fixe entre 1,20 m et l’infini. Alors évitez les portraits de personnes trop proches et faites-vous plaisir avec les paysages.

Le devant du Kodak Ektar 250

Le devant

C’est également appréciable d’avoir un appareil très compact, grâce aux pellicules 110. Il n’y a aucun de risque de faire des double ou triple expositions car il est impossible de déclencher deux fois de suite.

Le dos avec votre cartouche 110 préférée !

Le dos avec votre cartouche 110 préférée !

Votre plus grande difficulté, mais qui sera la même pour tous les appareils nécessitant des pellicules 110, ce sera de trouver ces fameuses cartouches. En effet, elles ne sont plus produites depuis 2009. Vous pouvez tout de même en trouver quelques-unes sur vos sites d’annonce préféré. D’autre part, depuis 2011, Lomography a relancé la fabrication de ce type de format avec du noir et blanc et de la couleur (en négatif ou en positif).

Le dessous avec le mécanisme d'avancement du film

Le dessous avec le mécanisme d’avancement du film

 4. Verdict

Comme je l’ai déjà dit c’est un appareil très simple à utiliser. A l’heure où le format 110 revient en force dans la communauté lomo, je trouve qu’il s’agit d’une très bonne alternative surtout pour un prix défiant toute concurrence (1,5 euros en brocante). Bon c’est vrai qu’il faut apprécier le format 110 mais je trouve ça marrant de voir ces toutes petites images.

Une balade en bord de mer ?

Une balade en bord de mer ?

La Bretagne ça vous gagne !

La Bretagne ça vous gagne !

Un petit moment solennel !

Un petit moment solennel !

Anaïs Carvalho

Parce que l'argentique est tellement plus sensuel...

2 thoughts on “Test du Kodak Ektra 250 : un retour au 110

  • 21 janvier 2016 at 9 h 49 min
    Permalink

    Hello Anaïs,
    J’ai acheté un Extralite 400, c’est rigolo comme pocket…
    Tu mettrais quelle sensibilité de film à l’intérieur ?
    A bientôt,
    Rémy

    Reply
    • 21 janvier 2016 at 11 h 49 min
      Permalink

      Coucou Rémy,
      Malheureusement, je ne pense pas que tu es beaucoup le choix. A ma connaissance, seul Lomography continue les 110. Faut donc faire avec leur sensibilité et le moment où tu veux shooter =)
      Bises

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *