Test du Contax 139q

Vous voulez un test du Contax 139q? Nous avons ça en stock!

Contax 139q

Contax 139q

1. Un peu d’histoire

Le Contax 139Q est l’un des appareils reflex les plus légers de son époque. La lettre « Q » vient de Quartz. En effet, c’est le quartz qui est utilisé lorsque l’appareil est utilisé en mode automatique.

Cet appareil a été présenté pour la première fois lors de la Photokina de 1978 en tant que pré-série sous le nom de 139. C’est seulement en 1979, lors de sa sortie commerciale, qu’il prit le nom 139Q. Il se situe entre le Contax 137 et le Contax RTS.

Le Design de ce reflex a été réalisé par Porsche et Yashica, au même titre que le RTS.  Il s’agit de l’un des Contax le plus courant. Il fut fabriqué à environ 170 000 exemplaires.

2. Le Contax 139q en détail

Voici la fiche technique du Contax 139q :

  • Origine : Japon
  • Date de fabrication : 1979
  • Format de film : 24×36 (35mm)
  • Cellule : Oui (Quartz)
  • Mode(s) d’exposition : Semi-Automatique, Automatique, Manuelle
  • Sélecteur d’ISO : de 12 à 3200 Iso
  • Vitesse : de 11 secondes à 1/1000ème
  • Retardateur : Oui
  • Nombre de poses : jusqu’à 36 poses
  • Poids : léger
  • Pile : oui (SR44)
  • Prix constaté : aux environs de 90/120 euros avec son objectif standard 50mm 1,7
  • Accessoires : Flash, Dos dateur D-6
  • Flash TTL
Gestion de la vitesse et des ISO

Gestion de la vitesse

Le Q signifie Quartz. C’est en effet ce dernier qui pilote l’obturateur en position AUTO offrant une fenêtre de vitesses allant du 1/1000 sec à 11 secondes.  Comme sur beaucoup d’appareils photos, la gestion de la vitesse se fait à gauche, alors que la gestion des ISOs ainsi que de la correction d’exposition se fait à droite.  La sélection de la vitesse se fait grâce à un bouton poussoir  situé au dos de l’appareil.

Molette sélectionnant les ISO

Molette sélectionnant la sensibilité

Concernant le réglage de la sensibilité, il faut déplacer légèrement le levier d’armement, « soulever » le bouton légèrement et c’est à partir de là que vous pourrez sélectionner votre sensibilité. Si vous souhaitez corriger l’exposition, il faudra pousser sur le bouton situé à droite et déplacer la molette. Les réglages résistent bien aux longs séjours dans un sac photo: aucun réglage ne bouge accidentellement. Cependant, les mécanismes peuvent paraître difficiles par moment.

L’objectif livré avec l’appareil est le surprenant Carl Zeiss 50 mm f/1,7. Étonnant par sa petite taille mais aussi surprenant sur la qualité des images. Le piqué est très intéressant et peut rivaliser avec des objectifs plus haut de gamme sans hésitation.

Le bouton de mémorisation d’exposition peut surprendre mais on arrive à s’y faire assez rapidement. Il m’arrive de ne pas en avoir besoin.

Objectif de base : Carl Zeiss 1,7/50mm

Objectif de base : Carl Zeiss 1,7/50mm

L’une des particularités de cet appareil est que l’on peut lui accoler la gamme des objectifs Zeiss en monture Yashica. On peut lui trouver un Tessar, 45mm 1:2,8 sur le net, objectif qui semble avoir été conçu tout spécialement pour lui.

Intérieur du boitier Contax 139Q

Intérieur du boitier Contax 139Q

Contax139q-07

Bouton permettant d’afficher la vitesse dans le viseur

3. Sur le terrain

Le contax 139Q peut être utilisé en automatique (notamment grâce à la cellule), en manuel et en mode semi-automatique avec une priorité diaphragme (avec une mémorisation de l’exposition, ce qui n’est pas négligeable).

Le viseur est très lumineux facilitant la mise au point, même en milieu de faible luminosité… Les indications sont éclairées par une lumière rouge.

Le chargement de la pellicule ne présente pas de difficulté particulière.

Arista Premium - LC29

Arista Premium – LC29

Arista Premium - LC29

Arista Premium – LC29

D’autres images prises avec l’appareil peuvent se trouver facilement sur flick’r !

4. Problèmes connus

Problème récurrent : le cuir se décolle

Problème récurrent : le cuir se décolle

Seuls deux problèmes sont  :

  • L’absence d’un bouton on/off pour préserver les piles. Malgré tout, les piles tiennent bien dans le temps.
  • Son revêtement. Hélas, il ne tient pas le temps. Vous pouvez le constater sur les photos. Rares sont les occasions où vous pourrez en trouver un qui a encore son revêtement d’origine. Toute fois, il est toujours possible de se procurer des patrons pour le faire soi-même ou bien d’en commander sur divers boutiques. Par ailleurs, voici quelques liens pour en trouver : www.cameraleather.com et aki-asahi.com/store .

5. Verdict

Il s’agit tout bonnement d’un de mes appareils 135 fétiche. Il a de sérieux avantages comme son poids, son obturateur métallique et la qualité de son optique standard. Il quitte rarement mon sac lorsque je pars en balade avec. Cet appareil peut se classer dans un « must have » si vous souhaitez vous remettre à l’argentique sans dépenser trop d’argent et sans un coût de poids.

Rémy

Depuis le temps, faudrait que je teste le numérique quand même ;)

2 thoughts on “Test du Contax 139q

  • 13 septembre 2015 at 16 h 02 min
    Permalink

    bonjour,en effet excellent appareil.
    pour info que peut on trouver comme bagues d’adaptation autre que M42 ?
    MERCI

    Reply
    • 13 septembre 2015 at 19 h 42 min
      Permalink

      Bonjour,
      A ma connaissance, il n’y a pas d’autres bagues disponibles pour cet appareil.

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *