Se (re)mettre à l’argentique – Part.3 – 10 appareils à moins de 100 euros

Nous continuons notre série d’articles sur « Comment se remettre à l’argentique ? » avec une sélection de dix principaux appareils photos à moins de 100 euros. Le principal objectif est de vous guider vers des valeurs sûres sans exploser votre budget.

reflex argentique minolta, olympus et contax

Quel reflex argentique choisir ?

Les appareils Canonet :

L’un des appareils de la saga des Canonet est notamment le QL17 III, dépassant un peu notre budget. Cependant, vous pouvez trouver d’autres appareils qui vous donneront entièrement satisfaction comme par exemple le QL28. Ces appareils sont très intéressants pour plusieurs points: compacts, télémétriques, robustes, légers. Il faut avouer notamment : ils ont une certaine classe. Le seul petit bémol à apporter est la pile qui n’est pas toujours très simple à trouver mais il est possible de faire une petite bidouille pour la remplacer. Les focales de ces appareils sont fixes et offrent de belles ouvertures lumineuses (QL17 -> f/1,7 ; QL28 -> f/2,8).

Canon A1, AE-1 :

Les canon A(x) sont des appareils qui ont fait la réputation de Canon dans les années 70 et 80.  Ces appareils sont autant légendaires que facilement trouvables partout sur le net. Attention cependant aux annonces. Les prix de ces appareils ont brusquement augmenté sur le marché de l’occasion il y a quelques temps. Les optiques (FD) se trouvent partout et sont de très bonne qualité. En règle général, lors de l’acquisition d’un de ces appareils, les mousses d’étanchéité sont à changer, opération simple et non coûteuse. Une optique comme le 50mm 1,8 est l’optique « par défaut » livré avec ces appareils.

Les appareils Minolta X :

Dans le début des années 80, Minolta lance sur le marché de nouveaux appareils : x300, X500 et X700. Ces appareils sont des reflex à objectifs interchangeables mais nous vous conseillons tout de même d’acquérir dans un premier temps seulement l’objectif de base : le 50mm 1,7. Du X300 au X700, il y a eu quelques évolutions : mesure TTL au flash, testeur de profondeur de champs. La visée est incroyablement claire, précise et agréable à l’œil. Cela a été l’une de mes premières remarques, le jour où je m’en suis procuré un : la visée. C’était ma redécouverte de l’argentique. Les boîtiers sont assez légers, la prise en main est agréable même si par moment on pourrait penser que ces appareils sont en plastique tellement ils sont manipulables. Son optique en 1,7 donne de jolies photos avec un très joli piqué.

minolta xd7

Le XD7 … l’une des références de Minolta

Les appareils Lomography ou « Camera-Toys » :

Ces appareils à succès ont clairement contribué au retour de l’argentique dans les esprits. Nous connaissons presque tous le Holga ou le Diana, voire le tout récent Konstruktor en kit. Tout dépend bien entendu de ce que l’on recherche : du fun, des photos rigolotes souvenirs et surtout assez décalées ? C’est par ici que cela se passe. Adorateur de piqué et de bokeh ? Passez votre chemin. La plupart des appareils lomos sont en plastique, avec une lentille plastique avec un air plastique. Cependant, leur utilisation est d’une simplicité qui pourrait nous rappeler l’utilisation d’un appareil jetable. Ce sont également des appareils que vous pouvez offrir ou donner à des enfants sans avoir peur de le voir tomber sur votre parquet ou votre carrelage tout neuf 😉 La pratique de la photo lomo devient un jeu, tout simplement. Lomography sort régulièrement des appareils et possède une gamme assez incroyable : en 120, en 135, en stéréo, en visée poitrine (comme le Blackbird), de formes et surtout de couleurs différentes. Bref, un petit voyage en photographie argentique moderne 😉

Yashica Electro 35 xx :

Il existe plusieurs versions du Yashica Electro 35 (CC, G, GSN, GS, GT, GX, etc …). Hormis le bel objet, le Yashica est un bon appareil télémétrique à correction de la parallaxe. L’objectif par défaut est un 45mm f/1,7 de marque Fujinon. Cette gamme Yashica Electro a été commercialisée à partir de 1966. Le système d’exposition est semi-automatique à priorité ouverture. La toute dernière version, la GSN, est l’aboutissement de cette gamme en proposant une électronique de très bonne qualité et a permis de placer les Yashica Electro dans les meilleurs choix d’appareils photos télémétriques.

Konica C35 :

Cet appareil télémétrique possède quelques caractéristiques sympathiques. Fabriqué à partir de 1968, il est équipé d’un objectif 35 mm avec une ouverture de f/2.8. Petit et léger, il sera un compagnon très agréable à utiliser. Attention cependant à l’une de ses particularités : son système d’exposition tout automatique.  Vous visez, vous déclenchez. L’appareil se charge du couple ouverture/vitesse tout seul. Cela pourrait déplaire à certaines personnes, bien entendu, mais ses qualités optiques en font un appareil de très bon choix.

Les appareils Zorki :

Il existe plusieurs versions des appareils de marque Zorki  (de 1 à 6 en ayant eu d’autres alternatives). Ces appareils ont été produits en URSS de 1948 à 1978. Le zorki 1C a été une copie du Leica II et depuis, cette image ne cesse de coller à la marque Zorki. Voici un article sur le Zorki 4, laissez-vous envoûter par son charme. La visée est bien télémétrique, sa construction est très solide (acier) et même si à une époque, ces appareils étaient des « Leica du pauvre », ils restent tout de même de bons appareils.

Zorki 4K

Zorki 4K

Olympus OM2 :

Il s’agit d’un appareil très intéressant au niveau des qualités de son boîtier mais également au niveau des optiques. Privilégiez surtout les optiques Olympus. Cet appareil est en mode manuel et également en mode priorité ouverture. Il a un avantage certain : son poids et son format compact. Son grand frère, l’OM1 est quant à lui 100 % manuel. Il existe également une version légèrement améliorée : l’OM2-N. C’est une valeur sûre que l’on peut trouver assez facilement.

Rollei XF 35 :

Le Rollei XF35 est un appareil très chouette qui conviendra à beaucoup d’entre nous. Ce petit appareil (oui oui !! très petit) télémétrique est léger, compact et équipé d’un Sonnar 40mm. L’appareil est automatique : vous indiquez les ISO (ASA) et c’est lui qui mesure l’exposition nécessaire. Il n’a pas de particularité spécifique, c’est un appareil très simple d’utilisation.

Rollei XF 35

Leica M6 :

Il fallait bien mettre une exception qui confirme la règle 😉 Attention aux arnaques sur internet et notamment dans certaines bourses de la photo. Les Leica (M6, M7 notamment) ne se trouvent que rarement en dessous des 1000 euros, sauf en de très belles occasions. Sur certaines bourses, certains de ces appareils sont à 150 euros mais méfiez-vous des copies, des fautes d’orthographes sur la marque (écrite « Leïca »)…

Quid du moyen format ? 

Durant les recherches effectuées pour écrire cet article, nous n’avons pu trouver d’appareil photo moyen-format à moins de 100 euros qui valaient à la fois le coup (et le coût !) et que nous avons pu tester. Cependant, certains de ces appareils se trouvent chez des marques comme Voïgtlander avec notamment de belles prouesses optiques et le format mini-chambre (type folding).

Bien entendu, la liste présentée ci-dessus n’est pas exhaustive. Cet article est simplement un petit guide pour vos futurs achats 😉  Il existe tout un tas d’autres appareils à des prix abordables (Minox, Leica minilux, Pentax, Contax 139q, etc.) existant sur le marché de l’occasion. N’hésitez pas à vous renseigner sur les appareils que vous avez en vue : forums, ami(e)s photographes, boutiques, Dans Ta Cuve !, etc …

J’espère que cet article vous permettra de faire un choix au moment de l’achat de votre appareil photo. Cette liste permet de se fixer un petit budget et d’avoir une vision très globale de ces appareils. Au moment de l’achat, n’oubliez pas nos conseils pour l’achat d’un appareil mais surtout de regarder le type de pile utilisé. Cela est très important pour tester les appareils et se faire une idée.

Rémy

Depuis le temps, faudrait que je teste le numérique quand même ;)

28 thoughts on “Se (re)mettre à l’argentique – Part.3 – 10 appareils à moins de 100 euros

  • 5 décembre 2013 at 10 h 59 min
    Permalink

    J’aurai rajouté le minolta str101. Cert il est tout manuel. Cependant il rest très simple d’utilisation, ludique et on le trouve pour pas un rond! C’est mon appareil « tout terrain ». Vu que je peut le trouver pour pas chère, il perd son coté « très vieux très précieux »
    c’est un plus pas négligeable, on a pas peur de le casser.

    J’ai trouver un ql19 pour 30€ sur leboncoin et un pour 4€ dans une sorte d’emmaeus. Deux coup de chance pour se super télémetrique, passe partout. Plus compacte que mon Yashica electro 35, j’ai vraiment tendance a les prendre partout avec moi, malgré son ouverture « qu’a 1.9″ contre 1.7 sur le yashica. Puis ont peut les utiliser en tout manuel.

    Leica? J’en ai trouvé un a 5€ en vide grenier. Un ‘leica mini3 ». Rien d’extra, je dirait meme qu’il est pas terrible. Un point&shoot tout manuel sans âme. Il me sert pour le photos « a la con au flash »

    c’est une petite partit de ma collec’, en fouillant bien on peut trouver de super occases. Ça prend du temps mais j’aime bien cette petite chasse au trésor.

    Reply
  • 5 décembre 2013 at 11 h 43 min
    Permalink

    Vu l’ode au Zorki, je m’attendais à un article signé steackhachais, mais non ^^

    Y’aurait tout les boitiers 120 des années 30-50 aussi style brwonie, mais c’est sacrément à part. je pondrais un article un jour (oui, j’ai pleiiin d’idées d’articles, mais pas de temps :p)

    Reply
  • 5 décembre 2013 at 13 h 22 min
    Permalink

    Excellent article!
    Je n’ai pas lu les précédents donc vous avez peut-être déja parlé des appareils que je vais citer.
    – Olympus 35SP: trouvable aux alentours de 100€ en fouillant bien. Télémétrique avec une mesure Spot hyper rare sur ce genre d’appareil et un super objectif 42mm F/1.7. J’ai fait plusieurs pellicules avec et je suis bluffé par la qualité.
    – Parmi les LOMO, le LC-A se dégage nettement. J’ai trouvé le mien pour 40€ sur ebay. Très compact, incassable, un excellent point & shoot.
    – Les Contax RTS 1 et 2 (le 3 est hors concours), très bon boitier qui donne accés à l’immense et excellente gamme des objectifs Zeiss T*, dont le 50mm F/1.4 ou le 28mm F/2

    Reply
  • 5 décembre 2013 at 13 h 39 min
    Permalink

    Après une remise en jambe argentique ludique et surtout la découverte du format 6×6 avec un Diana F+, j’avais acheté un original Lubitel 2 estampillé « USSR » (http://www.cedric-doux-photographe.fr/2011-06-25/actualite/appareil-photo-bi-objectif-lubitel-2/)

    J’ai réalisé de très belles photos avec (en tout cas, moi je les aime 🙂 et après un mois d’utilisation, tellement ravi, j’ai décidé de passer le cap (financier) avec un Rolleicord puis des Rolleiflex.

    Je viens de vérifier et les prix sur eBay sont toujours les mêmes : de 45 à 90€. La mécanique est simpliste et il faut juste faire attention à l’état du joint d’étanchéité (qui se répare très facilement) plus lentilles et obturateur bien entendu.

    Je pourrai porter le mien le 8 pour vous en parler, mais c’est un excellent appareil à préférer aux copies toutes neuves (ou d’occasion reconditionnées) à 300€ vendues par Lomography. Il vignette, le viseur est à des années lumière de celui d’un Rollei 6×6 mais ça coûte 45€ et n’a rien de commun avec le prix du plaisir ressenti 😉

    Reply
    • 4 janvier 2017 at 15 h 55 min
      Permalink

      J’adore mon Lubitel 166 ( 40 € ), piqué très correct, bokeh tournant …
      Je viens d’avoir un Lubitel 2 à 20 €, à essayer, sinon Rollei 35 à 90 €, tout à fait correct pour sa taille.
      Petit coup de coeur pour ma Zeiss Ikonta à 10€ (ou c’était 5 ? ) et un Juni Boy à 5 € qui ne m’a pas quitté pendant un moment ( surtout en été, pas de réglage possible, mais piqué ok ).
      Dommage juste de devoir retailler la bobine avant chargement …

      Reply
  • 5 décembre 2013 at 14 h 02 min
    Permalink

    L’objectif ici était de parler des appareils que l’on peut chercher/trouver a moins de 100e. Il est clair que la liste n’est pas exhaustive et que hélas, nous ne pouvons pas parler de tous les appareils. Il est clair que dans les vides greniers, les brocantes, etc … il est possible de faire de sacrées belles affaires. C’est d’ailleurs pour cela que l’on y va.
    Dans cet article, j’ai parlé des appareils que j’ai eu, que j’ai et que je reprendrai un surement un jour.
    Il y a beaucoup d’appareils sur le net ou dans la famille a tester, a chiner, etc … du bonheur …
    Merci pour vos retours, cela donne envie d’en avoir encore plus 😉

    Reply
  • 5 décembre 2013 at 20 h 59 min
    Permalink

    Un Leica M6 à moins de 100€ ? Dites-moi ce que vous prenez, ça a l’air énorme !

    Reply
  • 5 décembre 2013 at 22 h 55 min
    Permalink

    Concernant les MF perso j’ai acheté mon yashica -A à 90€ sur une brocante a porto bello a a Londres. Boîtier hyper propre tout manuel sans cellule idéal et très discret même si la visée n’est pas très lumineuse…. Je conseille…

    Reply
  • 6 décembre 2013 at 11 h 21 min
    Permalink

    A noter que Lomography a sorti récemment un objectif en verre pour le Diana, qui donne des résultats plus nets tout en gardant l’effet vignette. Un bon entre deux.

    Reply
    • 6 décembre 2013 at 15 h 29 min
      Permalink

      Sinon, on peut aussi acheter un appareil photo d’occasion avec un objectif net pour moins de 100€ en suivant les conseils de l’article et ensuite, à partir des jolies photos nettes, les dégrader avec n’importe quel logiciel gratuit en ajoutant du vignetage. L’avantage c’est que tu peux poster sur Instagram et partager avec de vrais amateurs ensuite à partir des mêmes photos 🙂

      Je sais je suis pénible 😉

      Reply
      • 6 décembre 2013 at 15 h 37 min
        Permalink

        Cela dépend tout à fait de ce que l’on recherche en photographie … le mélange de technique, le mélange de matériel (corps numérique avec objectif argentique par exemple), etc …
        Tant que cela plaît au créateur 😉

        Reply
        • 6 décembre 2013 at 15 h 48 min
          Permalink

          D’autant que l’on peut faire des photos sympas avec un Diana. La photo est un jeux et ce n’est pas l’appareil qui fait la photo.

          Bon sinon, vive les optiques allemandes qui commencent par un L ! 😀

          Reply
          • 8 décembre 2013 at 10 h 53 min
            Permalink

            et puis avec le diana, on peut enlever l’objectif pour l’utiliser en sténopé 😉

  • 6 décembre 2013 at 22 h 30 min
    Permalink

    quelques conseils en vrac : bien sûr, déclencher, réarmer, contrôler la visée … mais ne pas oublier de vérifier que le logement de la pile s’ouvre sans problème, et que les contacts sont propres ; vérifier aussi que l’objectif se démonte et se remonte facilement (si objectif interchangeable, bien sûr).
    Et si possible se renseigner avant sur les défauts spécifiques du modèle convoité (par ex trappe de la pile sur Canon AE1).

    Reply
    • 8 décembre 2013 at 10 h 53 min
      Permalink

      Merci. Et même si possible disposer d’une pile neuve ou bien en forme pour tester l’appareil 😉

      Reply
  • 12 décembre 2013 at 14 h 54 min
    Permalink

    Pour les moyen format peu onéreux, il faut regarder les TLR chez Yashica, et certains Rolleicord (Rollei *_*). Il y a des choses très bien qui peuvent se trouver dans l’intervalle 100-150€ (voire moins de 100€ quand on est chanceux).
    Perso j’ai chopé sur leboncoin un Yashicamat EM à 150€ en super état, accompagné d’une cellule à main tout à fait fonctionnelle, comprise dans le prix.

    Reply
  • 14 décembre 2013 at 8 h 04 min
    Permalink

    Sinon pour les nikonistes un peu délaissés dans cet article, je recommanderait le Nikon EM, avec lequel j’ai moi-même commencé. Moins de 50€ parfois, priorité ouverture, un objo très correct (et qui s’adaptera sur des numériques).

    Reply
  • 20 octobre 2014 at 1 h 09 min
    Permalink

    J’aurais bien aimé lire un mot sur le FM2

    Reply
  • 7 décembre 2015 at 21 h 41 min
    Permalink

    j’ai fait l’acquisition d’un Konica TC avec 3 optiques (1 50mm, 1 28mm et un 135mm) le tout pour 60 euros sur leboncoin, juste parfait!
    Très bon état de marche, fonctionne avec des piles zinc-air un peu cheres du coup je l’utilise sans piles, avec la regle f16 (pour évaluer tout seul l’exposition en fonction de la lumiere) ça marche super bien (étonné du résultat!!) et c’est amusant.
    KONICA TC : avantages : en plastique donc léger, et malgré tout très robuste. Les Optiques Konica sont très bonnes (cf Hexanon…). peut s’utiliser en auto et manuel sans pb. Ergonomiquement très bien conçu pour un usage efficace.
    bref: moi content 😀

    je n’ai jamais pratiqué le télémétrique alors ca me tente aussi j’avoue… à voir pour la suite

    Et puis j’ai acquis un Olympus Trip 35 sur ebay (environ 20 euros), pas encore essayé mais c’est pas cher du tout et c’est très connu (voir sur g..gle) et ça marche sans pile, avec un mode auto (si, si 😉 ) et c’est petit et joli. je sens que je vais m’amuser avec lui aussi.

    retour à l’analogique, avec plaisir…

    Reply
  • 2 février 2016 at 13 h 30 min
    Permalink

    Merci pour cet article.
    J’ai fait l’acquisition d’un canonet ql19 à 50€ fdp compris sur le bon coin. Il marche très bien et j’attends de développer les deux pellicules que j’ai utilisé… Il a un tout petit pet au bord de l’objectif, j’espère que ca n’aura pas de conséquence… je ne l’ai vu que des mois plus tard.

    J’ai aussi acheté un XD7 avec son MD 50 f1.7, j’ai enfin changé les mousses et nettoyé le dépoli, reste plus qu’à le tester.

    Et enfin j’ai récupérer un yashica fr de mon beau père, quasi neuf, j’au juste changer les mousses.
    Pas encore eu le temps de le tester non plus…

    Moi qui n’ai plus pris de photo en argentique depuis mes 18 ans (1998) et encore à l’époque j’avais pas d’appareil mais seulement des jetables… J’ai de quoi faire.

    En tout cas merci pour les conseils sur les appareils car je ne savais pas par où commencer.

    Reply
  • 15 juillet 2016 at 10 h 26 min
    Permalink

    Je rajouterais également le Spotmatic de Pentax, soit il est manuel, mais tellement simple d’utilisation (je ne crois pas que l’on ait fait une meilleure ergonomie depuis). Il se trouve autour de 40€ on line et moins en brocante. Il a l’avantage d’accepter tous les objectifs à monture M42 (vis) que l’on peut trouver partout, pas chers et qui recèlent d’authentiques merveilles !

    Reply
  • 19 août 2016 at 19 h 06 min
    Permalink

    Je plussoie pour Minolta : la visée est extraordinaire ! En plus, les optiques MD sont vraiment pas chères, assez répandues et de grande qualité. J’ai acheté mon premier Minolta X700 avec son 50mm pour 25 euros sur un vide-grenier. Depuis, c’est l’amour fou !

    Reply
  • 19 août 2016 at 19 h 07 min
    Permalink

    Penser aussi aux séries de petits Olympus (35 RC, Trip 35…) !

    Reply
  • 20 août 2016 at 22 h 03 min
    Permalink

    Pour le MF en dessous de 100€, les SEM ou SEMFlex équipés d’un objectif SOM-Berthiot Flor (si pas marqué Flor, passer son chemin) sont au niveau des Rolleicord équipés d’un Tessar/Xenar. Il faut par contre vérifier que l’obturateur n’est pas grippé surtout aux vitesses lentes et max (1/500e et en dessous de 1/15e).

    Reply
  • 21 août 2016 at 17 h 52 min
    Permalink

    bonjour j ai un olympus mju III 135
    je ne m en sers plus
    quel valeur a t il je souhaite le vendre

    Reply
    • 22 août 2016 at 12 h 18 min
      Permalink

      Bonjour,
      Je pense que s’il est en très bon état et qu’il fonctionne parfaitement, il devrait partir dans les environs de 100 euros.

      Reply
  • 1 février 2017 at 14 h 04 min
    Permalink

    en MF abordable on peut trouver sur ebay des boitiers Kiev, copie du pentacon de memoire et un autre qui est a peu pres un blad500.. increvable, par contre prevoir de faire un peu de muscu, ca pese un ane mort 🙂

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *