Rencontre avec sarafossette

Crédit Photo : sarafossette

Crédit Photo : sarafossette

C’est par le fruit du hasard que j’ai pu « rencontrer » très brièvement Cécile (a.k.a sarafossette) au détour … d’un festival musical. A ce moment là, je cherchais à réaliser quelques clichés souvenirs, surtout que cette journée était l’une des plus chaudes, avec un soleil ultra présent, couchant et d’un orange sompteux. Ce n’est ni dans la fosse, ni à la buvette (même si j’étais pas loin du bar) mais durant une séance photo avec de jolies modèles habillées en robe de mariée. J’ai pu observer sarafossette travailler, moyen-format Kiev à la main.

Nous devions vous parler d’elle.

 

Bonjour Cécile, pourrais-tu te présenter en quelques lignes s’il te plait ?

Bonjour. Je m’appelle Cécile (aka Sarafossette, aka Pimprunelle), je vis en Normandie, et je suis photographe de mariage. Ma particularité est de mixer numérique et argentique lors de mes reportages et sessions.

 

Depuis combien de temps pratiques-tu la photographie en argentique ?

Depuis toujours ! Je m’y suis mise sérieusement en m’inscrivant au club photo de mon lycée, au début des années 90.

 

Crédit Photo : sarafossette

Crédit Photo : sarafossette

 

Te rappelles-tu de ton premier appareil photo ?

Mon premier vrai appareil photo, c’était un konica pop vert pomme offert pour ma communion 🙂 J’ai ensuite accaparé le réflex de mes parents, un Praktica des années 70, avec une objectif de 50 mm qui ouvrait à 1.8

 

Tu es photographe professionnelle. T’arrives-t’il de travailler encore en argentique ?

Oui bien sûr, c’est d’ailleurs ce que je mets en avant dans ma démarche, et je rencontre beaucoup de clients qui y sont très sensibles. Je travaille systématiquement en numérique et argentique.

 

Sur un plan plus personnel, As-tu des projets photos en cours ?

J’ai la chance depuis 2/3 ans de vivre de ma passion, et, pour le moment, mes projets personnels sont très liés à mes projets professionnels. L’univers du mariage a énormément changé depuis quelques années, et la photo de mariage est loin d’être kitsch ou ennuyeuse. On peut vraiment partir sur des shooting créatifs, comme celui que l’on fait au Hellfest en juin (http://www.pimprunelle.com/white-sabbath-nuit-au-hellfest/), ou celui réalisé l’automne dernier, dans l’eau froide de St Malo (http://www.pimprunelle.com/shooting-dinspiration-romantique-maritime-et-automnal/).

J’ai également réalisé quelques séries de photos pour le groupe Gomina, au Lubitel et Portra http://gomina.bandcamp.com/album/into-the-sunny-gray-remastered

 

Crédit Photo : sarafossette

Crédit Photo : sarafossette

 

Si tu étais une pellicule et un révélateur … tu serais ?

Une pellicule, sans hésiter une HP5+ (une pellicule tout terrain qui me suit partout)

Un révélateur : ce que je trouve la plus facilement, c’est à dire de l’illfosol 3

 

Crédit Photo : sarafossette

Crédit Photo : sarafossette

 

 

Comment fait-on pour te contacter et en connaitre un peu plus sur ton travail ?

J’ai 2 sites sur lequel je présente mon travail et où l’on peut me contacter:

 

Merci beaucoup à Cécile pour nous avoir accordé quelques petits instants afin que nous puissions faire un tour dans son univers photographique, personnel et professionnel.

Rémy

Depuis le temps, faudrait que je teste le numérique quand même ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *