Développement: comment maintenir la température de votre cuve?

Maintenir une température homogène c’est important quand on fait du développement. Voici un petit article sur les différentes méthodes pour le faire!

La température est un facteur qui influe beaucoup pour le résultat d’un développement. Plus on augmente la température, plus la chimie est efficace et plus l’on réduit le temps de traitement. Certains traitements, comme le développement de films diapo en E-6, nécessite une température assez élevée difficile à obtenir de manière constante. Pour maintenir la température de votre eau, plusieurs solutions s’offrent à vous de la plus « rustique » à la plus élaborée…

La première solution c’est tout simplement votre évier. Vous bouchez l’évacuation et en jouant sur votre mitigeur, vous essayez d’obtenir une température fixe. Ne vous reste plus qu’à plonger votre cuve à faire faire vous même l’agitation. De mon point de vue, cette situation est loin d’être idéale. En effet, il est très difficile d’obtenir une température fixe et c’est une solution grande consommatrice d’eau…

Développement: comment maintenir la température de votre cuve?

Le mitigeur est votre nouveau meilleur ami

La seconde solution, moins consommatrice en eau, est d’avoir un bac (du style seau) avec un thermostat d’eau. On remplit le seau, on met en place son petit thermoplongeur et on règle la température. Une fois, la température stabilisée, vous pouvez plonger votre cuve et développer vos films préférés. La solution la plus simple concernant le thermoplongeur, est de prendre un thermostat d’aquarium qui permet de régler l’eau à une température comprise entre 20 et 34 degrés. Vous pourrez donc facilement développer des négatifs noir et blanc ou couleur (en augmentant votre temps de traitement). Cependant, il ne vous sera pas possible de développer des diapos où la température doit être de 38 degrés.

Enfin la troisième solution c’est le bain marie thermostaté. Le grand avantage c’est que vous pouvez couvrir une large plage de température en fonction du bain-marie que vous avez. Si vous trouvez un bain-marie de laboratoire (par exemple en brocante) vous pouvez aller de 25 à 100 degrés (attention aux brûlures). Maintenant, vous n’avez peut être pas besoin d’une plage de température aussi importante les développements se faisant entre 20 et 38 degrés.

Développement: comment maintenir la température de votre cuve?

Un bain marie utilisé en laboratoire de recherche

La solution « de luxe » c’est les cuves thermostables conçues pour le développement. Il en existe différents modèles: de la plus simple à la plus sophistiquée (le mini labo). Les plus connues sont les cuves JOBO (je vous prépare un petit article pour vous présentez les différents modèles ^^ ). Ces cuves permettent un contrôle de la température entre 20 et 40 degrés (juste ce qu’il vous faut). L’avantage de ces cuves c’est qu’elles présentent aussi un système de rotation de cuve nécessaire pour le développement couleur. En effet, avec toutes les autres solutions que je vous ai présenté, il vous faudra effectuer vous même la rotation de votre cuve.

Développement: comment maintenir la température de votre cuve?

Rhooo la jolie CPE 2 plus

Maintenant à vous de choisir, en fonction de vos moyens, de votre temps et de la force que vous avez dans les bras…

Anaïs Carvalho

Parce que l'argentique est tellement plus sensuel...

4 thoughts on “Développement: comment maintenir la température de votre cuve?

  • 21 mars 2014 at 14 h 59 min
    Permalink

    Petite astuce pour remplacer le lavabo/seau. Utiliser une glacière ! Une glacière d’environ 30litres est idéale. On la rempli de 20 litres d’eau a température et l’on pourra aisément y plonger ses bouteilles de réactif ainsi qu’une cuve. De mémoire on ne perd que 0,1°C toutes 3 minutes environ. La plupart des réactifs agissant en une demi douzaine de minutes et seul le révélateur étant le plus sensible aux écarts de températures c’est ma fois très pratique. Les 20 litres d’eau sont une quantité suffisante pour un lavage des pellicules en fin de chimie.
    En plus une fois sa chimie terminée on peut y ranger son matériel / chimie a l’abris de la lumière et des écarts de températures 🙂

    Reply
    • 25 septembre 2014 at 10 h 15 min
      Permalink

      je confirme !

      Reply
    • 24 août 2015 at 14 h 29 min
      Permalink

      Je confirme pour le coup de la glacière, je m’en sers aussi de la même façon pour les développements C41 avec le kit Tetenal. J’y laisse tremper la cuve et les bouteilles de chimie pendant toute la durée des opération, mais j’y laisse aussi flotter un thermomètre et je garde une bouilloire juste à côté. Si je vois que la température baisse un tout petit peu, je rajoute une petite lampée d’eau bouillante. Ca marche très bien, avec un investissement minimal et c’est très fiable.

      Reply
  • 22 mars 2014 at 7 h 41 min
    Permalink

    Merci pour cet article ! J’ai développé juste une fois en C-41, et mon plus grand problème n’était pas le processus en soi, mais de trouver la bonne température. Avec juste un lavabo et des thermomètres c’est vraiment galère…

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *