Dans ton Sac ! avec Thomas Dorat

Étant de fidèles lecteurs de Japan Camera Hunter, nous avons décidé de vous proposer une rubrique « Dans Ton Sac ! », une sorte de version française de la rubrique In Your Bag afin que nos auditeurs puissent s’exprimer librement sur leur matériel, leur manière de travailler, etc.

Aujourd’hui, nous avons l’honneur de vous présenter le sac de Thomas Dorat.

Sac de Thomas Dorat

Sac de Thomas Dorat

« Je m’appelle Thomas Dorat, j’ai 26 ans.

J’ai découvert la magie de l’argentique dans le labo amateur de mon père quand j’avais cinq ans. Plus tard à l’âge de 14 ans, mes parents m’offrent mon premier appareil photo : un Yashica Fr1 que je n’ai jamais lâché depuis !
C’est bien plus tard que je me suis mis (brièvement) au numérique…
Je me balade au gré du vent et de mes envies, suivant mon instinct et que je déclenche quand une scène de vie, une géométrie, des formes m’interpellent… Rarement entre 11h et 15h, trop dur. J’essaie d’être le plus discret possible. J’ai toujours des feuilles de demande d’autorisation photographique au cas où…
Chaque année, je pars à Londres quelques jours. J’adore cette ville. Selon moi, c’est le summum de la street photography. C’est le choc des cultures dans le respect de la différence et et la liberté artistique à souhait. Tu te sens vivant et libre de composer comme tu le souhaites.
Photo de Thomas Dorat

Photo de Thomas Dorat

Je ne fais pas que de la photo de rue. Je prépare un gros projet depuis des années où il y aura de la mise en scène. Des photos “artificielles” qui traiteront de la pollution des océans par les hommes et son plastique…
Et pleins d’autres encore que j’écris et dessine sur un petit carnet.
Je suis passionné de sciences, notamment d’astronomie. Je lis des romans de SF, horreur… Lovecraft mon préféré !
J’aime beaucoup les travaux de David Bailey, Ray Metzker, Bernard Faucon, HCB bien sûr mais aussi ceux de Salvador Dali, Van Gogh, Monet qui m’inspirent beaucoup.
Photo de Thomas Dorat

Photo de Thomas Dorat

J’ai essayé des tas de sacs : à dos, épaule, slingshot, dédier à la photo ou non… Le must have selon moi est un Eastpak Floid ! Très confortable, tu ne le sens presque pas sur le dos !
Voici ce que je fourre habituellement dans mon sac :
– Yashica Fr1 et son winder
– Contax 139Q
– Carl Zeiss Sonar T* 85 mm f2.8
– Yashica 50 mm f1.7 ML
– quelques pellicules d’avances
– un bloc-notes et son stylo
– une chiffonnette
– un poncho jetable (que je ne jette jamais, de ceux que tu as sur les festivals)
– et bien sûr, un peu de culture photographique…
J’ai aussi un Yashica 35 mm F2.8 ML et un CZ Sonnar T* 135mm F2.8 (10€ à la brocante !!) que j’utilise très peu.
Photo de Thomas Dorat

Photo de Thomas Dorat

Je travaille principalement avec le 50 mm souvent fermé à f4 ou f5,6 rarement f8, mise au point préréglée, et de la HP5 à 400 ISO trempée dans de l’ID11 à 1+1 ou 1+3 selon le contraste des prises de vues.
Toujours développée à 20°C, retournements très très doux pendants les 30 premières secondes et ensuite un retournement tout doux toutes les minutes suivit de 4 à 5 rotations très douces de la spire via la tige de la cuve. Ainsi j’ai un grain et un contraste qui reste assez contenu. Mais depuis peu, j’expérimente en posant la HP5 à 250 ISO avec un sous développement de -15% du temps de base pour contenir la densité de la pellicule. Du coup, je récupère du détail dans les ombres, c’est flagrant ! À voir sous l’agrandisseur ce que ça donne…
Je tire sur du Bergger variable NB, en split grading bien souvent, et je termine avec un virage Selenium. De temps à autre,  je peux appliquer localement du ferry pour faire ressortir certaines zones. Une technique que j’ai découvert depuis peu.
Pour le scan, au début j’utilisais un APN avec un banc de repro et une tablette lumineuse mais ce n’était pas assez puissant. J’étais obligé de pousser le capteur à 1600 ISO !
Finalement, j’ai réussi à me dégoter un Elinchrom Dia-Duplicator gratos. Le flash te décolle la rétine !
Photo de Thomas Dorat

Photo de Thomas Dorat

Mes p’tits liens ::::
Un grand merci à Dans ta cuve qui me permet de partager mon travail ! »
Photo de Thomas Dorat

Photo de Thomas Dorat

 Si vous aussi, vous souhaitez participer à notre rubrique « Dans Ton Sac ! », vous savez ce qu’il vous reste à faire :
  • Prendre une jolie photo de votre sac,
  • Préparer une petite description de ce dernier,
  • Nous envoyer le tout via le formulaire de contact présent sur le site !

Anaïs Carvalho

Parce que l'argentique est tellement plus sensuel...

2 thoughts on “Dans ton Sac ! avec Thomas Dorat

  • 18 août 2016 at 22 h 20 min
    Permalink

    Super Thomas ton « Dans ton sac », intéressant et tu as bien étoffé en comparaison à d’autres. Merci pour le partage!
    A+
    Seb (-Flat-)

    Reply
  • 21 août 2016 at 9 h 15 min
    Permalink

    Merci pour vos retours 🙂

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *